Emploi au Luxembourg

04 décembre 2017 18:06; Act: 05.12.2017 12:05 Print

L'Adem et les entreprises collaborent mieux

LUXEMBOURG - La barre des 11 000 demandeurs d'emploi recrutés devrait être approchée en 2017, un nombre qui augmente régulièrement depuis trois ans.

storybild

L'Adem, dirigée par Isabelle Schlesser, a beaucoup fait pour se rapprocher des employeurs. (photo: Editpress/Fabrizio Pizzolante)

op Däitsch
Sur ce sujet

Alors que cela ne semblait pas évident, les entreprises se sont davantage rapprochées de l’Adem. Ainsi, les objectifs chiffrés du programme « Entreprises, partenaires pour l’emploi » lancé en mars 2015, seront atteints d’ici à la fin de l’année.

La barre des 10 000 recrutements a été franchie en 2015 et en 2016. Celle des 11 000 devrait être approchée en 2017. Si l'on se réfère comme base aux 8 480 personnes qui avaient retrouvé un travail grâce à l’Adem en 2014, cela constitue 5 900 recrutements supplémentaires de demandeurs d'emplois entre 2015 et 2017. L’initiative de 2015 n’explique pourtant pas à elle seule ces bons résultats. «Cela est aussi dû à une conjoncture favorable», précise Isabelle Schlesser, la directrice de l’Adem.

60% des offres échappent à l'Adem

Autre élément encourageant, l'augmentation de 30% des offres d’emploi déclarées à l’Adem en trois ans. L’agence pour l’emploi a beaucoup fait pour se rapprocher des employeurs, malgré les difficultés qu’ont ces derniers à trouver les candidats adéquats parmi les chômeurs.

Le partenariat signé avec l’UEL (Union des entreprises luxembourgeoises) sera d’ailleurs prolongé pour trois ans. Sans objectif chiffré cette fois.

Formation, mise en place de groupes de travail sectoriels et définition des secteurs en pénurie font figure de priorités dans le nouveau plan. Tout comme la volonté de se rapprocher des sites d’offres d’emploi. Le défi est important. Selon ses estimations, encore 60% des offres échappent à l’Adem...

Isabelle Schlesser, directrice de l'Adem

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le 57 le 04.12.2017 21:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et combien sont mis de côté.

  • Gigidugrund le 05.12.2017 09:15 Report dénoncer ce commentaire

    Que fait on des plus de 50 ans qui ont un mal fou à retrouver un emploi et pire, ceux de plus de 50 ans aussi mais en reclassement suite à des problèmes de santé. A plus de 50 ans, c'est déjà la croix et la bannière de retrouver un emploi mais si en plus vous avez des problèmes de santé dus à votre ancien travail, je ne vous en cause même pas.

  • Zoro le 05.12.2017 08:13 Report dénoncer ce commentaire

    Comment est-ce pu'on va prouver que ces personnes ont trouvé un emploi grâce à l'ADEM et non pas par leurs propres moyens? En général, l'ADEM se contente d'envoyer des assignations aux inscrits et il faut être inscrit pour toucher le chômage.

Les derniers commentaires

  • sponz le 05.12.2017 12:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sans souhaiter à personne de se retrouver au chômage, je peux dire que l'ADEM fait super bien son boulot. Les offres sont adaptées et il y a un bon partenariat avec les entreprises.

  • Gigidugrund le 05.12.2017 09:15 Report dénoncer ce commentaire

    Que fait on des plus de 50 ans qui ont un mal fou à retrouver un emploi et pire, ceux de plus de 50 ans aussi mais en reclassement suite à des problèmes de santé. A plus de 50 ans, c'est déjà la croix et la bannière de retrouver un emploi mais si en plus vous avez des problèmes de santé dus à votre ancien travail, je ne vous en cause même pas.

  • Jimmy le 05.12.2017 08:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C est très dure pour beaucoup de société de tenir compte de l état..

  • jeconnaislareponse le 05.12.2017 08:51 Report dénoncer ce commentaire

    Les banques font elles recour à l Adem ?????

  • Zoro le 05.12.2017 08:13 Report dénoncer ce commentaire

    Comment est-ce pu'on va prouver que ces personnes ont trouvé un emploi grâce à l'ADEM et non pas par leurs propres moyens? En général, l'ADEM se contente d'envoyer des assignations aux inscrits et il faut être inscrit pour toucher le chômage.

    • Media le 05.12.2017 10:25 Report dénoncer ce commentaire

      Justement pour le public ca ne le saura pas! Que ces personnes aient trouvé un travail par leurs propres moyens n'est pas important. Ces personnes vont se retrouver tout de même dans les statistques positives de l'ADEM !