«Paradise Papers»

07 novembre 2017 11:10; Act: 07.11.2017 11:36 Print

L'UE doit finir la liste des paradis fiscaux en 2017

Le commissaire européen à la Fiscalité, Pierre Moscovici, a appelé mardi l'UE à se doter en 2017 d'une liste noire de paradis fiscaux «consistante et à la hauteur».

storybild

«Il est important que cette liste sorte (...) en 2017, il faut qu'elle soit crédible et qu'il y ait des sanctions appropriées pour les pays», a martelé Pierre Moscovici. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Le Français Pierre Moscovici, commissaire européen à la Fiscalité, doit présenter l'avancée des travaux de l'exécutif européen sur cette liste noire, en gestation depuis près d'un an et demi, lors d'une réunion des ministres des Finances de l'Union européenne à Bruxelles. L'idée d'établir une liste commune à toute l'UE de paradis fiscaux remonte à avril 2016, lors du scandale des «Panama Papers», où le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) avait dénoncé un système d'évasion fiscale à grande échelle sur la planète entière.

Les dernières révélations faites depuis dimanche par ce même Consortium de journalistes, sur les circuits planétaires d'optimisation fiscale, cette fois appelées «Paradise Papers», ont à nouveau incité l'UE à agir. «Il est important que cette liste sorte (...) en 2017, il faut qu'elle soit crédible, à la hauteur, qu'elle soit consistante et il faut qu'il y ait des sanctions appropriées pour les pays qui appartiendraient à cette liste noire», a martelé M. Moscovici, en arrivant à la réunion de Bruxelles.

Réformes dans 60 pays

«Je précise qu'il n'y aura pas de pays de l'UE sur cette liste de paradis fiscaux car un paradis fiscal c'est un pays qui ne respecte pas les standards de bonne gouvernance, après il faut aussi aménager la légalité et l'améliorer», a-t-il dit. Cette liste pourrait être finalisée lors d'une prochaine rencontre des ministres des Finances de l'UE, le 5 décembre.

L'UE a pour l'instant envoyé des lettres à une soixantaine de pays leur demandant de s'engager à faire des réformes, sans quoi elle menace de les inscrire sur cette liste. Les pays concernés ont jusqu'au 18 novembre pour répondre, selon une source diplomatique.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Serenissima le 07.11.2017 12:22 Report dénoncer ce commentaire

    Alors faisons donc une belle liste avec les USA en bonne place avec certains de ses état complaisants en matière fiscale.......

  • Klein le 07.11.2017 12:57 Report dénoncer ce commentaire

    Je me demande ou se place Monaco car je n'ai jamais rien entendu de ce côté ?????????????????????????????

  • Ouais... le 07.11.2017 20:25 Report dénoncer ce commentaire

    j'adore son humour depuis des années...

Les derniers commentaires

  • @Klein le 09.11.2017 12:42 Report dénoncer ce commentaire

    Ici nous sommes au Luxembourg, alors dénonçons ce qui ce passe chez nous. Monaco est le problème des Monégastes. Balayons devant notre porte avant de montrer du doigt les autres.

  • jean le 07.11.2017 21:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la france se defend d'être un paradis fiscal mais la france a un accord pour ne pas taxer les centaines de millions provenant des Bahamas et autres paradis fiscaux alors même que ces pays ne produisent rien. ca fait 10 ans qu'on sait que le taux d'imposition des grandes entreprises francaises ne depassent pas qq %.la france ou faites ce que je dis mais pas ce que je fais!!!!

    • Citoyen 57 le 08.11.2017 13:59 Report dénoncer ce commentaire

      Des centaines de millions d'euros des Bahamas en France?? Vos sources svp.

    • Citoyen 57 le 08.11.2017 14:08 Report dénoncer ce commentaire

      Elle est bonne celle là. Si accord il y a avec les Bahamas c'est pour tenter de débusquer les fraudeurs français qui mettent leur argent là bas. Quand à dire que des millions d'euros proviennent des Bahamas pour etre déposés en France????

    • Luxo le 09.11.2017 12:39 Report dénoncer ce commentaire

      @Jean: Contrairement au GDL la France ne taxe pas les entreprises sur les bénéfices réalisés dans les autres états!

  • Ouais... le 07.11.2017 20:25 Report dénoncer ce commentaire

    j'adore son humour depuis des années...

  • Hofcat le 07.11.2017 20:07 Report dénoncer ce commentaire

    Une telle liste ne sert à rien. Juste pointer le doigt vers les autres. Chaque pays est un paradis fiscal pour quelques niches (même la Belgique ou la France). Il faudrait des mesures concrètes. Par exemple contre les Tax rullings abusifs, imposer un seuil même très bas (1, 2 ou 3%). On pourra alors lutter contre les pays qui ne respectent pas ce critère objectif.

  • RamBo le 07.11.2017 19:58 Report dénoncer ce commentaire

    Ne pas oublier le "Delaware" s.v.p.