Automobile

08 novembre 2017 19:40; Act: 09.11.2017 11:32 Print

L'UE veut doper l'industrie des voitures propres

Après le scandale du Dieselgate, la Commission européenne entend fixer de nouveaux seuils d'émissions de CO2 pour les véhicules neufs.

storybild

(Image d'illustration) Les émissions de CO2 liées au transport routier ont augmenté d'environ 20% dans l'UE depuis 1990. (Mercredi 8 novembre 2017)

  • par e-mail
Sur ce sujet

La Commission européenne a dévoilé mercredi sa stratégie pour doper l'industrie des voitures propres dans l'UE, y compris en imposant de nouvelles limites de rejet de CO2, à la fois pour répondre à ses objectifs climatiques et faire face à la concurrence asiatique et américaine.

La mesure phare est la définition de nouveaux seuils d'émissions de CO2 pour les voitures et utilitaires légers neufs entre 2021 et 2030. La Commission veut que la moyenne des émissions de CO2 produites par ces véhicules recule de 30% en dix ans, avec un objectif intermédiaire de -15% en 2025. Ces propositions doivent encore être négociées par les États membres et le Parlement européen avant d'être adoptées.

Contrairement à la tendance générale de baisse des émissions de CO2 dans l'Union, celles liées au transport routier ont augmenté, d'environ 20%, depuis 1990.

«Cela va clairement à l'encontre de nos objectifs climatiques liés à l'accord de Paris», a noté Miguel Arias Canete, commissaire européen à l'Action pour le climat: -40% d'émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2030 par rapport au niveau de 1990. La proposition doit permettre d'économiser l'équivalent des rejets annuels de l'Autriche et la Grèce combinés.

Le transport routier est à lui seul responsable de 22% des émissions de gaz à effet de serre de l'Union.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Phoenix le 09.11.2017 10:09 Report dénoncer ce commentaire

    Une fois de plus l'écologie a bon dos. Ce que veut l'UE c'est de nouvelles taxes et plus de recettes. Les taux d'émissions fixés ne peuvent être atteints donc tous les véhicules sauf électriques seront malussés. Pour rappel, le transport mondial tous transports confondus (avion, bateau, train, camions, voitures...) représentent 11% des rejets de Co² mondiaux. L'industrie et l'agriculture représentent 80% des rejets de Co². Mais en faisant culpabiliser le petit automobiliste qui "détruit la planète" avec sa voiture on peut le taxer en toute impunité.

  • NDYE le 09.11.2017 10:22 Report dénoncer ce commentaire

    Et les 78% restants c'est quoi ? Et on fait quoi pour les diminuer ?

  • Pas des pigeons! le 09.11.2017 07:50 Report dénoncer ce commentaire

    Les voitures propres, aucune voiture n'est propre...Les électriques? Les batteries c'est fait avec quoi? des produits ultras polluants et toxiques! L'électricité est produite par quoi dans bcp de coin d'Europe? Des centrales à charbon...L'électricté dite "verte" sera incapable de fournir les Watts nécessaire si le parc automobile devenait majoritairmeent électrique! On se fait avoir, mais d'une force...et au prix plein pot!

Les derniers commentaires

  • Paul Gentil le 09.11.2017 12:41 Report dénoncer ce commentaire

    C'est une grosse arnaque. La voiture propre n'existe pas.

  • taz red le 09.11.2017 11:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les seuls a faire changer les choses c'est le consommateur et le politique.

  • Papyrus le 09.11.2017 11:38 Report dénoncer ce commentaire

    Et les avions, les bateaux et j'en passe on en parle pas.

  • NDYE le 09.11.2017 10:22 Report dénoncer ce commentaire

    Et les 78% restants c'est quoi ? Et on fait quoi pour les diminuer ?

    • @NDYE le 09.11.2017 12:43 Report dénoncer ce commentaire

      C'est ton confort. Alors à toi de voir!

  • Phoenix le 09.11.2017 10:09 Report dénoncer ce commentaire

    Une fois de plus l'écologie a bon dos. Ce que veut l'UE c'est de nouvelles taxes et plus de recettes. Les taux d'émissions fixés ne peuvent être atteints donc tous les véhicules sauf électriques seront malussés. Pour rappel, le transport mondial tous transports confondus (avion, bateau, train, camions, voitures...) représentent 11% des rejets de Co² mondiaux. L'industrie et l'agriculture représentent 80% des rejets de Co². Mais en faisant culpabiliser le petit automobiliste qui "détruit la planète" avec sa voiture on peut le taxer en toute impunité.

    • Guy Georges le 09.11.2017 12:44 Report dénoncer ce commentaire

      Il faut supprimer l'automobile.