Nouvelle stratégie

13 mai 2015 16:17; Act: 13.05.2015 17:46 Print

La BIL ferme ses bureaux à Singapour

LUXEMBOURG - La banque luxembourgeoise a annoncé mercredi la fermeture de ses bureaux sur la deuxième plus grande place financière asiatique.

storybild

«Évoluer de manière durable dans cette région requiert en effet une structure d’une certaine envergure dont nous ne disposons pas», a déclaré Hugues Delcourt, président du comité de direction. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Si Singapour, tout comme le marché asiatique en général, est indéniablement une place financière qui va se développer dans le futur, la Banque internationale à Luxembourg (BIL) a annoncé mercredi l'arrêt de ses activités dans le pays «pour raisons stratégiques», selon un communiqué de la banque. Implantée à Singapour depuis 1982, la BIL va fermer ses locaux et proposera des solutions de reclassement à ses 23 employés.

«Dans le cadre de la fermeture de nos bureaux à Singapour, différentes solutions sont possibles pour les collaborateurs concernés. Chaque cas sera traité de manière individuelle, en étroite collaboration entre les ressources humaines de la BIL et les directions Wealth Management. Il n’est pas exclu que certains collaborateurs soient transférés dans d’autres entités de la BIL, mais il est prématuré d’être plus précis à ce stade», a indiqué la banque à L'essentiel.

Cette fermeture fait partie de la «nouvelle vision stratégique BIL2020» présentée par la banque il y a quelques semaines. La BIL estime que Singapour n'est pas stratégique dans son développement. «Évoluer de manière durable dans cette région requiert en effet une structure d’une certaine envergure dont nous ne disposons pas», a déclaré Hugues Delcourt, président du comité de direction. Parallèlement, la banque luxembourgeoise va renforcer ses activités à Dubai avec le lancement d'une succursale, et en Suisse avec l'acquisition de KBL Switzerland.

(Jonathan Vaucher/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Candide le 13.05.2015 22:59 Report dénoncer ce commentaire

    Les épiceries ferment boutique pour laisser la place aux grands magasins! Peut être que les Orientaux ne veulent-ils plus des éleveurs de chameaux enrichis? Que en UE on les courtise!

  • Ciao la BIL le 13.05.2015 18:39 Report dénoncer ce commentaire

    La fin d´un mythe. Le ´modèle´luxembourgeois est creux. Bravo à Monsieur Delcourt qui exécute fidèlement et en tous points le plan défini par son actionnaire.

  • Affaire entre amis le 14.05.2015 21:55 Report dénoncer ce commentaire

    Au lieu de fermer la succursale, on aurait pu la vendre à Dexia.

Les derniers commentaires

  • Affaire entre amis le 14.05.2015 21:55 Report dénoncer ce commentaire

    Au lieu de fermer la succursale, on aurait pu la vendre à Dexia.

  • Candide le 13.05.2015 22:59 Report dénoncer ce commentaire

    Les épiceries ferment boutique pour laisser la place aux grands magasins! Peut être que les Orientaux ne veulent-ils plus des éleveurs de chameaux enrichis? Que en UE on les courtise!

    • Biologue le 15.05.2015 12:58 Report dénoncer ce commentaire

      ...y a pas bcp de chameaux à Singapour, excepté dans le Zoo.

  • Ciao la BIL le 13.05.2015 18:39 Report dénoncer ce commentaire

    La fin d´un mythe. Le ´modèle´luxembourgeois est creux. Bravo à Monsieur Delcourt qui exécute fidèlement et en tous points le plan défini par son actionnaire.