Commerce

05 avril 2018 18:45; Act: 05.04.2018 18:54 Print

La Chine porte plainte contre Washington à l'OMC

Pékin conteste «les mesures tarifaires que les États-Unis proposent d'imposer sur certains produits originaires de Chine dans divers secteurs.

storybild

La querelle commerciale entre la Chine et les Etats-Unis rebondit à l'OMC. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La Chine a déposé plainte auprès de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) concernant «les mesures tarifaires visant des produits chinois» que les États-Unis entendent mettre en place, a-t-on appris jeudi auprès de l'OMC. La Chine entend ainsi contester «les mesures tarifaires que les États-Unis proposent d'imposer sur certains produits originaires de Chine dans divers secteurs tels que ceux des machines, de l'électronique, etc.», souligne la délégation chinoise dans sa communication à l'Organe de règlement des différends de l'OMC, faisant référence à la liste provisoire de produits chinois importés susceptibles d'être soumis à de nouvelles taxes, publiée mercredi par Washington.

Cette liste représentant «approximativement 50 milliards de dollars» cible des produits de différents secteurs dont l'aéronautique, les technologies de l'information et de la communication ou encore la robotique et les machines, avait expliqué mercredi le représentant américain au Commerce (USTR) Robert Lightizer. La liste provisoire identifie quelque 1 300 biens mais reste soumise à un processus d'examen d'au moins 30 jours avant publication d'une liste définitive.

«Concurrence déloyale» de Pékin?

En réponse à cette annonce, la Chine avait brocardé «un comportement totalement infondé, typiquement unilatéraliste et protectionniste», son ambassade à Washington affirmant que Pékin allait utiliser la procédure des règlements des conflits de l'OMC. Dans sa communication à cet organe, rendue publique jeudi par l'OMC, la délégation chinoise estime que les mesures souhaitées par les États-Unis «sont incompatibles avec les dispositions pertinentes des accords visés de l'OMC». Le projet américain consiste à «imposer un droit ad valorem additionnel de 25%» sur les biens chinois visés, remarque la délégation chinoise.

Le président Donald Trump avait signé le 22 mars «un memorandum ciblant l'agression économique de la Chine» et avait évoqué des mesures punitives contre des importations chinoises pour mettre un terme à ce qu'il affirme être la concurrence «déloyale» de Pékin et le «vol» de propriété intellectuelle.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • torolkozo le 05.04.2018 19:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et oui Pékin va utiliser la procédure des règlements des conflits de l'OMC qu'en général les États-Unis ont toujours utilisé pour leurs intérêts à eux mais c'est comme ça. En plus bientôt le modèle chinois s'imposera au monde entier est-ce une bonne chose ? Rien n'est moins sûr !!!

Les derniers commentaires

  • torolkozo le 05.04.2018 19:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et oui Pékin va utiliser la procédure des règlements des conflits de l'OMC qu'en général les États-Unis ont toujours utilisé pour leurs intérêts à eux mais c'est comme ça. En plus bientôt le modèle chinois s'imposera au monde entier est-ce une bonne chose ? Rien n'est moins sûr !!!