Aéronautique

17 juillet 2018 12:41; Act: 17.07.2018 13:30 Print

La flotte mondiale d'avions pourrait doubler d'ici 2037

Boeing prévoit un important développement de la flotte mondiale d'avions d'ici à 2037, soit 42 700 nouveaux appareils pour une valeur estimée à 6 300 milliards de dollars.

storybild

La demande d'avions neufs liée au remplacement d'appareils en service sera de 18 590 avions, et celle liée à la croissance du marché de 24 140, estime le géant américain de l'aéronautique. (photo: AFP/ben Stansall)

Sur ce sujet
Une faute?

Au cours des 20 prochaines années, nous prévoyons une demande totale de 15 000 milliards de dollars lorsque vous prenez la demande de nouveaux avions ainsi que les services commerciaux», a déclaré Randy Tinseth, le vice-président en charge du marketing du géant américain Boeing, mardi, lors du Salon aéronautique de Farnborough.

La demande d'avions neufs liée au remplacement d'appareils en service sera de 18 590 avions, et celle liée à la croissance du marché de 24 140, a-t-il souligné en présentant le «Commercial market outlook» de Boeing. Boeing entend profiter de cette croissance du marché pour se renforcer dans les services autour de la maintenance, des opérations (cycles de vols et travail au sol) et de l'ingénierie notamment.

48 000 appareils en service

Le géant de Seattle s'est doté fin 2016 d'une troisième division, Boeing Global Services (BGS), aux côtés de ses deux piliers constitués par l'aviation commerciale d'un côté, la défense et l'espace de l'autre. Il vise un chiffre d'affaires de 50 milliards de dollars dans dix ans pour BGS, contre près de 15 milliards en 2017.

Airbus, qui a présenté ses propres prévisions en amont du salon, estime également que la flotte mondiale d'avions de ligne va plus que doubler au cours des 20 prochaines années. Cela va entraîner un besoin de 37 390 avions et cargo neufs, pour une valeur de 5 800 milliards de dollars, selon l'avionneur européen. La flotte d'avions en service va être de 48 000 appareils à la faveur d'une croissance du trafic aérien solide de 4,4% par an, a-t-il indiqué dans son «Global market forecast» 2018-2037.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • TiTine le 17.07.2018 13:10 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours plus et toujours plus... La pollution des avions, on en parle ou pas?!?..

  • résident le 17.07.2018 13:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    on s'en fiche du changement climatique....

  • Fritz le 17.07.2018 21:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans 50 ans il y aura plus de planète Terre

Les derniers commentaires

  • illu le 18.07.2018 00:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les avions recent consomment pres de 3l/100km par passager, c'est moins que toutes les voitures avec 1 personne a bord que je croise en direction du grand duché.

  • Jimmy le 17.07.2018 23:43 Report dénoncer ce commentaire

    Bin tu m'étonnes, c'est utile ! En avant ! Bon j'ouvre la dernière boite, et après on se bouffera un bras.

  • Qu'est ce qu'il y a à cela? le 17.07.2018 21:39 Report dénoncer ce commentaire

    Je demandais: est-ce que les avions paient des taxes CO2?

  • pfffffffffffffffffffffffffffffffffffffff le 17.07.2018 21:05 Report dénoncer ce commentaire

    Ohé, les verts ! Vous êtes-où ????????????????

  • Fritz le 17.07.2018 21:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans 50 ans il y aura plus de planète Terre