Paradis fiscaux

01 décembre 2017 13:38; Act: 01.12.2017 14:01 Print

La future liste noire inclura au moins 10 pays

La future liste noire des paradis fiscaux, que les 28 ministres des Finances de l'UE comptent adopter mardi prochain, comprendra au moins dix pays.

storybild

Pour l'élaboration de cette liste, les 28 pays de l'UE, épaulés par la Commission européenne, ont passé au crible un total de 92 juridictions.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Le nombre de pays sur cette liste sera composé de «deux chiffres», a affirmé cette source. Pour l'élaboration de cette liste, qui constituerait une grande première pour l'Union si elle était effectivement adoptée, les 28 pays de l'UE, épaulés par la Commission européenne, ont passé au crible un total de 92 juridictions (parfois de toutes petites îles) susceptibles de poser problème.

Une soixantaine avaient jusqu'au 18 novembre pour fournir des explications détaillées et s'engager éventuellement à faire des réformes, sous peine d'être inscrites sur la liste noire.

Des engagements

Parmi celles qui ont décidé de se plier aux demandes de l'UE, les pays développés ont jusqu'à la fin 2018 pour le faire et les pays en voie de développement jusqu'à fin 2019. «La composition de cette liste noire va évoluer jusqu'au denier moment et ce sera aux ministres de décider mardi s'ils l'a publient ou pas», a ajouté ce haut responsable européen.

En plus de la liste noire, il y aura une liste de pays qui ont pris des engagements, a-t-il poursuivi. Et la mise en œuvre de ces engagements sera surveillée par les pays de l'UE.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • C'est pas le Pérou le 02.12.2017 21:36 Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxembourg est dedans?

  • vilecoyote le 02.12.2017 18:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas grave. Le Luxembourg va encore récupérer des capitaux. Ce n'est pas un paradis fiscal le Luxembourg, juste un vampire parasite au sein de l'Europe.

Les derniers commentaires

  • C'est pas le Pérou le 02.12.2017 21:36 Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxembourg est dedans?

  • vilecoyote le 02.12.2017 18:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas grave. Le Luxembourg va encore récupérer des capitaux. Ce n'est pas un paradis fiscal le Luxembourg, juste un vampire parasite au sein de l'Europe.

    • Matt le 02.12.2017 21:22 Report dénoncer ce commentaire

      Commentaire honteux, déplacé et faux. Le Luxembourg n'est pas un paradis fiscal. Juste un pays qui a compris que pour dynamiser l'économie, il faut adapter sa fiscalité.

    • Danton le 03.12.2017 10:28 Report dénoncer ce commentaire

      Jaloux