En Allemagne

06 février 2018 17:54; Act: 06.02.2018 17:52 Print

La semaine de 28 heures accordée aux «métallos»

Les salariés de la métallurgie allemande vont avoir le droit de réduire leur temps de travail à 28 heures par semaines, sans compensation salariale et pour un temps limité.

storybild

Aucune compensation salariale n'est par contre prévue. (photo: AFP)

Sur ce sujet

La fédération des employeurs de ce secteur, qui comprend notamment l'industrie automobile, a parlé dans un communiqué d'un «compromis supportable» mais contenant des «éléments douloureux». L'accord a été conclu dans la nuit de lundi à mardi après des semaines de négociations et en parallèle de débrayages dans les usines de la part du syndicat de branche IG Metall, pour soutenir ses revendications, portant notamment sur davantage de flexibilité pour les salariés dans la définition de leur temps de travail.

Sur ce dernier point, ils ont obtenu une ouverture importante et symboliquement forte avec la généralisation du droit au temps partiel à 28 heures par semaine. Dorénavant les salariés du secteur, ayant au moins 2 ans d'ancienneté dans leur entreprise, pourront demander à bénéficier de cette réduction de leur temps de travail pour une durée comprise entre 6 et 24 mois, à l'issue de laquelle ils auront la garantie de pouvoir retrouver leur poste à temps plein. Il s'agit d'une avancée pour le syndicat de branche IG Metall.

Jusqu'à 40 heures par semaines

En revanche ce dernier n'a pas pu obtenir satisfaction d'une autre de ses revendications clés: que les salariés concernés bénéficient dans le même temps d'une compensation financière partielle de leur employeur pour le manque à gagner. Il s'agira donc d'un temps partiel strict. «Cela va aider les salariés à mieux combiner vie professionnelle et vie privée», a souligné la fédération patronale du secteur dans un communiqué. Mais «avec cette solution nous avons fait en sorte que la revendication initiale d'IG Metall d'une compensation financière» pour le temps partiel «ne soit pas retenue», a-t-elle ajouté.

Le patronat a aussi obtenu en échange davantage de flexibilité pour augmenter le temps de travail à 40 heures par semaines pour les salariés qui le souhaitent, contre 35 heures en moyenne dans le secteur. L'accord, qui comprend aussi un volet sur les augmentations de salaires, a été conclu dans un premier temps par les représentant des employeurs de la métallurgie et d'IG Metall dans la région de Bade-Wurtemberg, dans le sud-ouest de l'Allemagne. Cette région, où se situent de nombreux constructeurs automobiles, a toutefois valeur de zone pilote pour l'ensemble du secteur, qui devrait reprendre à son compte le compromis dans les jours à venir.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Annick Sechelles le 07.02.2018 10:51 Report dénoncer ce commentaire

    Perso, je me contenterais volontier de la semaine de 35 heures.

  • Julie Obrion le 07.02.2018 10:54 Report dénoncer ce commentaire

    Interressant, ici on en est loin. On est déjà loin de 35h. Il faudrait commencer par faire en sorte que les prestataires réalisants les mêmes tâches que les salariés conventionnés bénéficient des mêmes avantages.

Les derniers commentaires

  • Julie Obrion le 07.02.2018 10:54 Report dénoncer ce commentaire

    Interressant, ici on en est loin. On est déjà loin de 35h. Il faudrait commencer par faire en sorte que les prestataires réalisants les mêmes tâches que les salariés conventionnés bénéficient des mêmes avantages.

  • Annick Sechelles le 07.02.2018 10:51 Report dénoncer ce commentaire

    Perso, je me contenterais volontier de la semaine de 35 heures.