France/États-Unis

15 octobre 2017 14:11; Act: 16.10.2017 12:51 Print

La taxation des GAFA au cœur d'un désaccord

Les États-Unis se sont déclarés opposés à la taxation des géants sur leur chiffre d'affaires. Ces entreprises sont accusées de pratiquer l'optimisation fiscale à grande échelle.

storybild

Steven Mnuchin est opposé à la proposition française. Des négociations vont continuer. (photo: AFP/Mandel Ngan)

Sur ce sujet
Une faute?

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, s'est opposé samedi à la proposition française de taxer les géants du numérique sur leur chiffre d'affaires, estimant que cette mesure n'était pas pertinente. «Je pense qu'une taxe sur le chiffre d'affaires n'est pas logique et que cela ne va pas dans la bonne direction», a affirmé M. Mnuchin lors d'une conférence de presse au terme de la réunion annuelle du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale à Washington.

«Les entreprises américaines sont imposées partout dans le monde, a assuré le secrétaire au Trésor. Il ne s'agit donc pas que les entreprises du numérique ne soient pas taxées», a-t-il ajouté, affirmant qu'elles aussi étaient taxées «à différents endroits» et de différentes manières dans le monde. Une taxation sur le chiffre d'affaires pourrait fragiliser des entreprises qui ne font pas de bénéfices à l'instar de la plateforme Netflix qui accuse des pertes, a indiqué un spécialiste du dossier. «Nous nous réjouissons des discussions sur les questions de fiscalité internationale», a toutefois affirmé le secrétaire au Trésor, après la décision des ministres des Finances du G20 de demander à l'OCDE de présenter des propositions sur la taxation des géants du numérique lors de leur prochain sommet en avril.

Également présent à Washington, le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a défendu de son côté la proposition qu'il a présentée à la fin septembre. «En attendant d'avoir un dispositif idéal, nous pensons qu'il faut avoir un dispositif robuste et c'est notre proposition de taxation sur le chiffre d'affaires», a-t-il expliqué. M. Le Maire avait présenté sa proposition de taxation sur le chiffre d'affaires des géants du numérique à la fin septembre aux ministres de l'Économie et des Finances de l'UE à Tallinn (Estonie). Dans la foulée, la Commission européenne a annoncé son intention de proposer en 2018 de nouvelles règles pour mieux taxer dans l'UE les géants du numérique, comme Google ou Apple, malgré la résistance de certains États membres.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Hofcat le 16.10.2017 21:28 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas neuf : il y a les règles pour les USA et les règles pour les autres. Ne pas confondre! Le Subprime, par exemple, est un superbe exemple de l'ingénierie financière US.

  • Réaliste le 16.10.2017 13:33 Report dénoncer ce commentaire

    J'adore les amerlocs : moindre gaffe d'une société européenne, on tape dedans, on met au tribunal et on force à payer mais à la moindre gaffe d'une société américiane en Europe, c'est hors de question de discuter, il n'y a rien a négocier. C'est là qu'on voit toute la disproportionalité du rapport de force économique USA-EU...nous ne sommes, à leurs yeux, que des consommateurs dociles et dominés, et le moindre sursaut identitaire ou de défense se fait démonter en moins de 2 par pression/chantage...L'Europe, moteur culturel et social du monde? Plus mtn! Dollar-Oncle Sam maîtres du monde, oui!

  • Léon le 16.10.2017 10:28 Report dénoncer ce commentaire

    Affaire à suivre...

Les derniers commentaires

  • Hofcat le 16.10.2017 21:28 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas neuf : il y a les règles pour les USA et les règles pour les autres. Ne pas confondre! Le Subprime, par exemple, est un superbe exemple de l'ingénierie financière US.

  • Consult le 16.10.2017 18:48 Report dénoncer ce commentaire

    bof, dans 6 mois Trump sera dégagé alors on s'en moque beaucoup...

  • Réaliste le 16.10.2017 13:33 Report dénoncer ce commentaire

    J'adore les amerlocs : moindre gaffe d'une société européenne, on tape dedans, on met au tribunal et on force à payer mais à la moindre gaffe d'une société américiane en Europe, c'est hors de question de discuter, il n'y a rien a négocier. C'est là qu'on voit toute la disproportionalité du rapport de force économique USA-EU...nous ne sommes, à leurs yeux, que des consommateurs dociles et dominés, et le moindre sursaut identitaire ou de défense se fait démonter en moins de 2 par pression/chantage...L'Europe, moteur culturel et social du monde? Plus mtn! Dollar-Oncle Sam maîtres du monde, oui!

  • Léon le 16.10.2017 10:28 Report dénoncer ce commentaire

    Affaire à suivre...