Afrique du Sud

06 décembre 2017 11:48; Act: 06.12.2017 11:54 Print

Le PDG de la maison-​​mère de Conforama démissionne

Des «irrégularités comptables» ont conduit à la démission de Markus Jooste, PDG du groupe sud-africain Steinhoff.

storybild

Markus Jooste a démissionné.

Sur ce sujet

Le groupe sud-africain Steinhoff, maison mère de la chaîne d'ameublement Conforama, a annoncé la démission de son PDG à la suite d'«irrégularités comptables», une décision qui a fait chuter mercredi son titre de près de 60% à la Bourse de Francfort. «De nouvelles informations sont apparues sur des irrégularités comptables qui nécessitent davantage d'enquêtes», a indiqué Steinhoff dans un communiqué. «Markus Jooste, le PDG de Steinhoff, a aujourd'hui remis sa démission avec effet immédiat et le conseil d'administration l'a acceptée», a-t-il ajouté.

Il a été remplacé par Christo Wiese, le président de la société, qui va assurer l'intérim. Les marchés ont immédiatement réagi. Cotée sur l'indice MDax des valeurs moyennes à Francfort, la holding, basée aux Pays-Bas et propriétaire du groupe sud-africain Steinhoff, plongeait de 58,22% à 1,26 euro. «Le conseil d'administration tient à assurer les actionnaires que Steinhoff possède un nombre d'entreprises profitables dans le monde» et les appelle «à faire preuve de prudence» s'ils décident de vendre leurs actions, a ajouté Steinhoff. Le groupe a précisé ne pas être en mesure de publier dans l'immédiat les résultats financiers audités de 2017, en raison d'une enquête en cours en Allemagne.

Dans le passé, il avait nié toute malversation après des révélations dans le magazine allemand Manager-Magazin. Selon le mensuel, Markus Jooste figure parmi les employés auxquels la justice allemande s'intéresse dans une affaire de fraude qui remonte à 2015. Steinhoff s'est développé en Europe avec des enseignes comme la filiale d'ameublement Conforama ou Poundland, la chaîne britannique de magasins à prix unique. Conforama est le principal sponsor de la ligue 1 de football en France. En début d'année, les groupes sud-africains Steinhoff et Shoprite (supermarchés) avaient mis un terme à leurs discussions en vue d'une fusion destinée à créer un géant continental de la distribution.

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.