Bonne nouvelle

08 novembre 2017 15:48; Act: 08.11.2017 15:55 Print

Le chômage à ses niveaux d'avant-​​crise au Portugal

Le taux de personnes sans emploi a encore reculé au troisième trimestre, pour s'établir à 8,5% de la population active. C'est le taux le plus bas depuis 2008.

storybild

Le tourisme tire toujours l'économie portugaise vers le haut. (photo: AFP/Patricia de Melo Moreira)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Le Portugal a connu un nouveau recul du nombre de chômeurs au troisième trimestre, retrouvant des niveaux d'avant la crise financière de 2008 grâce principalement aux secteurs du tourisme et de l'immobilier, selon plusieurs analystes. Au troisième trimestre, le taux de chômage s'est établi à 8,5% contre 8,8% au trimestre précédent, quelque 440 000 personnes étaient sans emploi fin septembre au Portugal, selon les chiffres publiés mercredi par l'Institut national des statistiques.

Il s'agit du chiffre le plus bas depuis le quatrième trimestre 2008, avant que la crise financière mondiale ne frappe de plein fouet le marché du travail portugais. Cette baisse «s'explique surtout par la reprise économique depuis l'année dernière» et par le «développement du secteur des services liés au tourisme et plus récemment à la construction», a expliqué l'économiste Paula Gonçalves Carvalho. «Le tourisme a permis de tirer d'autres secteurs vers le haut comme la construction et l'immobilier qui avaient connu une période noire pendant la crise», a indiqué pour sa part Tiago Caiado Guerreiro, spécialiste en droit économique.

Le tourisme, qui représente environ 7% du Produit intérieur brut (PIB), devrait rester l'un des fers de lance de l'économie portugaise, qui est sortie en 2014 de près de trois ans de récession. En 2016, le secteur employait quelque 328 000 personnes, soit 17% de plus que l'année précédente, selon les dernières données du secrétariat d'État au Tourisme. Dans les dix prochaines années, le gouvernement portugais s'est fixé comme objectif de doubler les recettes du tourisme pour atteindre les 26 milliards d'euros.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • 20-100 le 08.11.2017 19:55 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai vu récemment un service à la TV française sur le "miracle" économique portugais. Oui, des entreprises de pays UE investissent là parce que les ouvriers sont payés un peu plus de 500 euro/mois... C'est quoi ce délire? C'est ça que l'UE nous propose?? Combien de diplomés portugais ont renoncé à des emplois qualifiés pour venir faire des ménages à Luxembourg? Ils viennent gagner 3 fois ce qu'ils gagnent comme ingénieurs ou profs d'université. Moi je dis que c'est lamentable mais je tire quand même mon chapeau à ces gens capables d'autant de force morale.

  • Human le 08.11.2017 20:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout à fait d'accord avec vous @20-100! Et puis, ce qu'ils ne prennent pas en compte aussi, c'est que le taux de chômage est au plus bas depuis 2008, puisque beaucoup de gens se sont vus contraints à quitter leur pays à cause des salaires misérables, diplômés ou pas!

  • Cool le 09.11.2017 08:32 Report dénoncer ce commentaire

    Cool suis content pour eux, j'aime bien le Portugal et les Portugais, ce sont des bonnes personnes...ils sont courageux, discrets, honnêtes et fiers en restant modestes.

Les derniers commentaires

  • Cool le 09.11.2017 08:32 Report dénoncer ce commentaire

    Cool suis content pour eux, j'aime bien le Portugal et les Portugais, ce sont des bonnes personnes...ils sont courageux, discrets, honnêtes et fiers en restant modestes.

  • Human le 08.11.2017 20:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout à fait d'accord avec vous @20-100! Et puis, ce qu'ils ne prennent pas en compte aussi, c'est que le taux de chômage est au plus bas depuis 2008, puisque beaucoup de gens se sont vus contraints à quitter leur pays à cause des salaires misérables, diplômés ou pas!

    • Tomtom le 08.11.2017 22:12 Report dénoncer ce commentaire

      Vous réactions sont tout à fait louables mais qu'avez vous dit des salaires à 1euros de l'heure en Allemagne (exemple pour beaucoup) et de leurs emplois précaires par millions..tous les pays sans exception sont confrontés aux emplois sous payé occupé par des diplômés.en France aussi ils ont même des fonctionnaires de catégorie C payés au salaire minimum (1200€ avant impot) avec des Masters. Arrêter de regarder le chiffre, concentrez vous sur le pouvoir d'achat

    • 20-100 le 09.11.2017 07:12 Report dénoncer ce commentaire

      Pour aller régulièrement au Portugal je peux vous dire qu'avec 500 euros par mois on y vit certainement mieux qu'en Europe du Nord mais c'est de la survie. De plus le pays devient un concurrent au même titre que tout le bloc des pays de l'Est. On ne doit donc pas s'étonner si des emplois sont perdus ici et qu'ils vont se créer là-bas, forcément c'est le nivellement par le bas. Même dans l'industrie financière on sent une pression parce que les universitaires portugais ne sont pas plus bêtes que nous, voire... de plus ils ont l'enthousiasme qui s'est perdu dans les pays plus riches.

    • Cool! le 09.11.2017 08:34 Report dénoncer ce commentaire

      Pouvoir d'achat....suis désolé, un coca dans un bar à Porto où à Remich c'est quasiment le même prix...

  • 20-100 le 08.11.2017 19:55 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai vu récemment un service à la TV française sur le "miracle" économique portugais. Oui, des entreprises de pays UE investissent là parce que les ouvriers sont payés un peu plus de 500 euro/mois... C'est quoi ce délire? C'est ça que l'UE nous propose?? Combien de diplomés portugais ont renoncé à des emplois qualifiés pour venir faire des ménages à Luxembourg? Ils viennent gagner 3 fois ce qu'ils gagnent comme ingénieurs ou profs d'université. Moi je dis que c'est lamentable mais je tire quand même mon chapeau à ces gens capables d'autant de force morale.