Difficultés financières

04 décembre 2017 15:54; Act: 04.12.2017 15:53 Print

Le géant des jouets Toys «R» Us est criblé de dettes

Le géant des jouets Toys «R» Us va fermer un quart de ses magasins au Royaume-Uni sur fond de changement des modes de consommation.

storybild

L'entité britannique veut mettre davantage l'accent sur des magasins de plus petite taille. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Cette restructuration pourrait entraîner la suppression de 800 emplois. Criblé de dettes, le groupe américain s'est placé sous le régime des faillites aux États-Unis depuis le mois de septembre, ce qui lui permet de ne plus payer ses créanciers tout en continuant de fonctionner. Les annonces de lundi ont été faites par sa filiale britannique qui constitue une entité séparée, mais qui connaît elle-même des difficultés financières en raison des changements d'habitude des consommateurs.

Cette filiale explique perdre de l'argent dans ses grands magasins de jouets ouverts dans les années 1980 et 1990, des entités immenses de la taille d'hypermarchés et souvent situés en périphérie des villes. En conséquence, elle prévoit de fermer «au moins 26 magasins» à partir du printemps, sur les quelque 105 dont elle dispose au Royaume-Uni, indique-t-elle dans un communiqué. Une source proche du dossier a précisé à l'AFP que sur les 3 200 employés du groupe dans le pays, de 500 à 800 pourraient perdre leur travail.

L'entité britannique veut désormais mettre davantage l'accent sur des magasins de plus petite taille, où les clients peuvent faire jouer leurs enfants et se connecter à des appareils électroniques dernier cri. Plus en phase avec les aspirations de la clientèle d'avoir une expérience variée, ces points de vente sont situés dans des galeries marchandes où le consommateur peut venir pour diverses raisons et pas uniquement pour acheter des jouets chez Toys «R» Us. L'un des objectifs des fermetures est de réduire le montant des loyers payés pour ces grandes surfaces. Déficitaire lors de sept des huit dernières années, la filiale britannique doit présenter ce plan à ses créanciers avant la fin de l'année afin qu'ils le valident.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • lynn le 04.12.2017 18:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Certains jouets coûtent 15,20 ou 30 euros plus chers qu'ailleurs. Faut pas être étonné après.

  • lea le 04.12.2017 22:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trop cher les jouets !!!

  • Frenchy le 04.12.2017 16:29 Report dénoncer ce commentaire

    Ils sont pas connus pour etre les plus abordables du marché (en france en tout cas).

Les derniers commentaires

  • lea le 04.12.2017 22:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trop cher les jouets !!!

  • lynn le 04.12.2017 18:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Certains jouets coûtent 15,20 ou 30 euros plus chers qu'ailleurs. Faut pas être étonné après.

  • Hop la le 04.12.2017 18:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils sont déjà sous Chapter 11 aux USA. Tout va fermer doucement.

  • Frenchy le 04.12.2017 16:29 Report dénoncer ce commentaire

    Ils sont pas connus pour etre les plus abordables du marché (en france en tout cas).