Production d'or noir

18 mars 2018 13:09; Act: 18.03.2018 13:17 Print

Le pétrole américain à l'assaut du marché

Alors que la production pétrolière américaine augmente rapidement, le pays commence à exporter son or noir. Mais les importations ne peuvent s'arrêter subitement.

storybild

Les États-Unis profitent du développement du pétrole non conventionnel. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Grâce à une production de pétrole en plein boom, les États-Unis exportent désormais sans complexe leur or noir dans le monde, entraînant une refonte des infrastructures sur leur territoire et rebattant les cartes sur le marché mondial. En pompant actuellement plus de 10 millions de barils par jour, le pays est devenu le deuxième producteur de brut au monde, derrière la Russie et devant l'Arabie saoudite. Un essor lié aux nouvelles techniques permettant d'extraire à moindre coût du pétrole de schiste.

Face à cette explosion, les États-Unis ont levé fin 2015 l'interdiction d'exporter du brut en place depuis 1975. Une opportunité saisie immédiatement par les entreprises américaines: en 2017, elles ont exporté en moyenne 1,1 million de barils par jour dans 37 pays. Même si le Canada reste la première destination, les États-Unis ont grignoté des parts de marché en Asie, une région habituellement considérée comme le pré carré de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) ou de la Russie, qui ont volontairement décidé depuis l'an dernier de limiter leur production pour redresser les prix. La Chine est devenue leur deuxième client.

Oléoducs et terminaux

Les importations ont parallèlement fortement baissé, reculant en 10 ans de dix à huit millions de barils par jour. Mais même si la production américaine continuait de s'envoler, le pays ne cessera pas de sitôt d'acheter du brut à l'étranger. Les raffineries américaines, dans leur grande majorité, ne sont en effet pas conçues pour transformer le pétrole de schiste considéré comme léger. «Comme il faut cinq à sept ans pour construire une raffinerie, on ne peut pas changer du jour au lendemain», remarque Harry Tchilinguirian, spécialiste des marchés pétroliers à BNP Paribas.

De plus, rappelle-t-il, les entreprises américaines pensaient, jusqu'à l'envol du schiste vers 2010, que le pétrole viendrait surtout des sables bitumineux du Canada et ont entamé la construction d'oléoducs entre les deux pays. Les entreprises américaines construisent à tout va oléoducs et terminaux pour envoyer au monde l'or noir américain. Le projet le plus emblématique est celui mené actuellement au Port pétrolier au large de la Louisiane (Loop), le seul terminal aux États-Unis capable d'accueillir ces super-cargos transportant jusqu'à deux millions de barils. Il a pour la première fois été utilisé en février pour exporter, et non pas importer, du brut.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • bobo énervant le 18.03.2018 13:38 Report dénoncer ce commentaire

    Et tout cela au mépris de l'écologie, en détruisant la planète et en ayant comme vision que le profit immédiat.

  • libre penseur le 18.03.2018 16:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bobo énervant c'est ça le capitalisme au usa c'est le capitalisme dans toute sa splendeur

  • vilecoyote le 19.03.2018 05:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il paraît que les puits de pétrole de schiste atteignent leur rendement maximum en quelques mois, puis chutent rapidement. Donc ils sont obligés d'en recreuser continuellement. Ça ne va pas durer.

Les derniers commentaires

  • julie le 19.03.2018 09:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je comprends pourquoi il y a toutes ces attaques contre la Russie

  • vilecoyote le 19.03.2018 05:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il paraît que les puits de pétrole de schiste atteignent leur rendement maximum en quelques mois, puis chutent rapidement. Donc ils sont obligés d'en recreuser continuellement. Ça ne va pas durer.

  • HarleyGirl le 18.03.2018 21:12 Report dénoncer ce commentaire

    J'espère que la France va boycotter le pétrole US ou qu'il sera fortement taxé comme Trump a prévu de le faire pour l'acier et l'alu européen !

  • jmj le 18.03.2018 19:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fini l'argent qui coule flot comme le pétrole pour les pays Arabes les mettre du monde une bonne concurrence un prix normal

    • Mc Arthur le 19.03.2018 06:48 Report dénoncer ce commentaire

      Je vous suggère d'analyser la structure du prix final des produits pétroliers pour vous rendre compte que les grands gagnants sont les états -avec les taxes- et les compagnies pétrolières internationales.

  • libre penseur le 18.03.2018 16:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bobo énervant c'est ça le capitalisme au usa c'est le capitalisme dans toute sa splendeur