Accord annulé

07 mars 2018 08:46; Act: 07.03.2018 08:45 Print

Le studio Weinstein finalement pas racheté

Nouveau rebondissement pour le studio du producteur déchu, Harvey Weinstein: des investisseurs ont finalement décidé d'annuler l'accord de rachat.

storybild

Les acquéreurs potentiels auraient découvert 64 millions de dollars de passif supplémentaire. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Un consortium d'investisseurs emmené par l'ex-responsable des PME de l'administration Obama a finalement renoncé à acquérir la Weinstein Company, maison de production des frères Harvey et Bob Weinstein, estimant que la transaction n'était «pas faisable», ce qu'a contesté le studio. Ce rebondissement intervient moins d'une semaine après l'annonce, jeudi, d'un accord de reprise. Mais selon une source proche du dossier, les acquéreurs potentiels auraient découvert 64 millions de dollars de passif supplémentaire, qui n'avaient pas été évoqués jusqu'ici.

De leur côté, les administrateurs de la Weinstein Company se sont dits «déçus» et ont estimé que l'argument de la découverte d'un passif caché, dont n'a pas parlé publiquement le groupe Contreras-Sweet, était une «excuse». «La société a été transparente sur sa situation financière désespérée au point d'annoncer son probable dépôt de bilan», ont écrit les administrateurs. «Cet acheteur n'avait simplement aucune intention d'aller au bout» de la transaction, ont-ils affirmé.

Ce revers ouvre la voie à un dépôt de bilan du studio, dont l'activité est quasiment à l'arrêt depuis cinq mois. Dans son communiqué, Maria Contreras-Sweet a d'ailleurs évoqué une telle issue. «Nous envisagerons l'acquisition d'actifs qui pourraient être disponibles dans l'éventualité d'une procédure de redressement judiciaire», a-t-elle déclaré. «Je suis convaincue que notre vision de créer un studio de cinéma dirigé par des femmes reste la voie à suivre».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.