Cyberattaque en Grande-Bretagne

13 juin 2018 09:40; Act: 13.06.2018 11:27 Print

Les données de plus d'un million de clients dérobées

Une grande chaîne britannique de magasins d'électronique, Dixons Carphone, a révélé mercredi avoir été la cible de pirates informatiques.

storybild

Les hackers ont tenté de dérober les informations de 5,9 millions de cartes de paiement, y parvenant pour une centaine de milliers. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous avons identifié des accès non autorisés à certaines données détenues par l'entreprise», a expliqué le détaillant de produits électroniques, informatiques et de téléphones dans un communiqué. «Notre enquête indique qu'il y a eu tentative de mettre la main sur 5,9 millions de cartes référencées dans l'un des systèmes de paiement des magasins Currys PC World and Dixons Travel», a-t-il ajouté. «Environ 105 000 cartes de paiements issues de pays non membres de l'UE et n'ayant pas de protection ont été compromises», a prévenu le groupe, qui dit avoir informé les compagnies émettrices des cartes et précise n'avoir jusqu'à présent reçu «aucune preuve qu'une quelconque fraude ait été accomplie vis-à-vis de ces cartes».

Le groupe a ajouté que les autres 5,8 millions de cartes de paiement concernées disposaient de systèmes de protection, aussi les données auxquelles les pirates ont pu avoir accès ne contiennent «ni les codes, ni les numéros de vérification de la carte ni aucune donnée permettant l'identification du détenteur de la carte ou la réalisation d'un achat». Les données personnelles de 1,2 million de clients - nom, adresse, adresse électronique - de Dixons Carphone ont aussi été trouvées par les pirates. «Nous avons pris des mesures pour fermer cet accès non autorisé et, bien que nous n'ayons aucune indication qu'une quelconque fraude ait été accomplie, nous prenons cette affaire très au sérieux», a indiqué le directeur général de l'entreprise, Alex Baldock.

Le détaillant a souligné avoir informé les autorités concernées, notamment la police, le régulateur financier du Royaume-Uni et la commission chargée de la supervision des données informatiques.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • torolkozo le 13.06.2018 10:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas vraiment une surprise on ne fait pas grand chose contre la délinquance sur internet alors il ne faut pas s'étonner ...

Les derniers commentaires

  • torolkozo le 13.06.2018 10:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas vraiment une surprise on ne fait pas grand chose contre la délinquance sur internet alors il ne faut pas s'étonner ...

    • Marguerite le 13.06.2018 13:04 Report dénoncer ce commentaire

      Délinquence sur Internet ? Oh la la ...........