Allemagne

02 janvier 2018 12:16; Act: 02.01.2018 13:41 Print

Les immigrés boostent le nombre d'actifs

En 2017, l'Allemagne n'a jamais compté autant d'actifs depuis la Réunification grâce notamment à la présence d'immigrés qui contre le vieillissement de la population allemande.

storybild

Le taux de chômage en Allemagne a atteint en novembre un nouveau plus bas depuis la Réunification, à 5,3% de la population active. (photo: DPA)

Sur ce sujet

La première économie européenne dénombrait 44,3 millions d'actifs l'an passé en moyenne, soit 1,5% ou 638 000 personnes de plus qu'en 2016, selon des données encore provisoires publiées mardi par l'Office fédérale des statistiques (Destatis). «Il s'agit de la plus forte progression (annuelle) depuis 2007», a souligné l'office dans un communiqué. C'est également un nouveau record depuis la réunification de l'Allemagne en 1990 et la douzième hausse annuelle d'affilée.

«La participation accrue des nationaux sur le marché du travail tout comme l'immigration de main d’œuvre étrangère ont compensé les effets démographiques négatifs», explique Destatis. Dans le détail, la population active a progressé dans le secteur des services (commerce, transport, service public, etc), qui occupe les trois quarts des actifs, ainsi que dans l'industrie manufacturière et la construction. Elle a en revanche légèrement reculé (-0,3%) dans le secteur agricole. Le nombre des actifs cotisant à la sécurité sociale a augmenté tandis que celui des actifs à faibles revenus (Minijobs, par exemple) a diminué, relève encore Destatis.

Peu de réfugiés dans les statistiques

Galvanisé par une économie vigoureuse, le marché du travail allemand affiche une santé éclatante. Le taux de chômage en Allemagne a ainsi atteint en novembre un nouveau plus bas depuis la Réunification, à 5,3% de la population active (en données brutes).

Mais le vieillissement de la population devrait entraver la croissance du pays à moyen terme, et cela en dépit du recours à l'immigration, a averti en avril la banque centrale allemande. D'après la Bundesbank, la population en âge de travailler (de 15 à 74 ans) va diminuer de 2,5 millions d'ici 2025. Les réfugiés arrivés dans le pays depuis 2015, soit plus d'un million et demi de personnes qui constitueront à l'avenir une force de travail bienvenue, apparaissent encore peu dans les statistiques allemandes.

(L'essentiel/AFP)