Réseaux sociaux

26 avril 2018 08:31; Act: 26.04.2018 21:08 Print

Malgré les scandales, Facebook prospère

Malgré le scandale de la fuite de données personnelles, Facebook a annoncé des résultats trimestriels en forte hausse mercredi.

storybild

Le patron de Facebook a pu se réjouir d'un nombre d'utilisateurs mensuels actifs en hausse de 13% à 2,2 milliards au premier trimestre 2018. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Facebook a réussi à rassurer sur sa santé mercredi avec des résultats financiers en forte hausse qui ont fait bondir son action en Bourse, malgré le scandale retentissant autour des données personnelles dans lequel il est englué. Les investisseurs scrutaient le moindre signe de faiblesse dans ces résultats trimestriels, les premiers à être publiés depuis le début de la tempête Cambridge Analytica (CA), du nom d'une firme britannique qui a récupéré à leur insu les données de dizaines de millions d'usagers du réseau social.

Mais bénéfice net (+63% à 5 milliards de dollars) comme chiffre d'affaires (+49% à 12 milliards) ont fait mieux qu'anticipé par les marchés, signe que les annonceurs n'ont pas déserté Facebook, qui leur vend des espaces publicitaires ciblés finement grâce aux tonnes de données personnelles accumulées.

Autre signe positif, le nombre d'utilisateurs mensuels actifs a crû de 13%, à 2,2 milliards, par rapport au premier trimestre 2017, conformément aux attentes des marchés et malgré les appels au boycott. Ce chiffre était de 2,13 milliards fin 2017.

Avenir moins rose?

Si les analystes ont jugé les chiffres rassurants, plusieurs ont noté que l'avenir pourrait être légèrement moins rose, d'autant que des effets négatifs potentiels du scandale CA, qui a éclaté peu avant la fin du trimestre, ne pouvaient guère s'illustrer dans ces résultats trimestriels.

Les chiffres de mercredi constituent un «soulagement», a noté Daniel Ives (GBH Insights), «signe que jusqu'ici, les dégâts de Cambridge (Analytica) sont contenus, toutefois les trois à six prochains mois vont être longs» pour Facebook qui doit «naviguer dans cette tempête».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Toy69 le 27.04.2018 08:01 Report dénoncer ce commentaire

    Evidement, les gens préfèrent une vie romancée sur leurs comptes, avec des amis virtuelles.

Les derniers commentaires

  • Toy69 le 27.04.2018 08:01 Report dénoncer ce commentaire

    Evidement, les gens préfèrent une vie romancée sur leurs comptes, avec des amis virtuelles.