Doper les investissements

12 juin 2017 09:13; Act: 12.06.2017 12:18 Print

Soutenir l'Afrique pour freiner les migrations

Angela Merkel reçoit lundi et mardi des dirigeants africains. L'Allemagne veut attirer les investissements vers l'Afrique, afin de réduire les migrations vers l'Europe.

storybild

Jusqu'à présent, le développement économique africain n'avait jamais vraiment été à l'agenda des principales économies mondiales. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

«L'objectif est de renforcer la coopération pour un développement économique durable des États africains», a expliqué une porte-parole de la chancelière. Déjà en mars, lors d'un sommet du G20 Finances, les grands argentiers des principales économies du monde avaient convié leurs homologues de Côte d'Ivoire, du Maroc, du Rwanda et de Tunisie à se joindre à eux pour mettre sur pied ce partenariat baptisé «Compact with Africa».

Cette fois-ci, à moins d'un mois du G20 de Hambourg et dans une démarche qui se veut ouverte «à tous les pays africains», seront également présents à Berlin pour ces deux jours de conférence les dirigeants du Ghana, d'Éthiopie, du Niger, d'Égypte ou encore du Mali, aux côtés des institutions financières internationales censées apporter un soutien technique aux États pour leurs réformes. «Nous devons créer au sud du Sahara les conditions pour que les gens puissent y évoluer, se former et générer de la valeur pour eux et leur famille», a plaidé la directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, dans le quotidien Handelsblatt.

S'attaquer aux causes de la migration

Car seul un pays du continent, l'Afrique du Sud, fait partie du G20. Et jusqu'à présent, le développement économique africain n'avait jamais vraiment été à l'agenda des principales économies mondiales. Cette priorité Afrique voulue par Mme Merkel ne se veut pas un plan d'aide avec argent sonnant et trébuchant à la clé mais «une opportunité d'attirer les investissements, les bénéfices et les emplois», selon un responsable du ministère des Finances, qui estime que le soutien politique du G20 peut permettre de rendre ces pays plus attrayants pour les financements privés.

Si la question des dizaines de milliers de migrants prenant la direction de l'Europe pour fuir pauvreté et conflits n'est pas évoquée en première ligne, elle est cependant centrale pour l'Allemagne, qui a accueilli plus d'un million de demandeurs d'asile ces dernières années, essentiellement de Syrie, d'Irak et d'Afghanistan. La question est d'autant plus pressante que l'Union européenne ne semble pas jusqu'ici en mesure de stopper l'afflux des migrants, pour beaucoup subsahariens, qui rejoignent les côtes italiennes depuis l'instable Libye.

Pour Angela Merkel, le point central pour espérer endiguer ces flux est de s'attaquer aux causes de la migration en offrant des perspectives aux populations dans leurs pays. «Le développement économique doit suivre le rythme d'une croissance rapide et s'accélérant de la population pour créer un futur convenable aux jeunes et ainsi réduire la pression migratoire», a relevé la porte-parole d'Angela Merkel.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • equal le 12.06.2017 17:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah? Et quand les guerres ou les conditions économiques auront changé, ils repartiront sans doute? Utopie! En organisant des missions de sauvetages, ça ne fait que renforcer leur motivation! Le bateau coule? Pas grave, on sera secouru et amené directement sur le sol européen ! Et hop là ! :-/

  • Lucie le 12.06.2017 19:53 Report dénoncer ce commentaire

    L'Europe n'est pas le monde entier. Comment aide le reste du monde l'Afrique? -Asie, Amérique

  • FullmétalJF le 12.06.2017 10:52 Report dénoncer ce commentaire

    Je trouve très positif d'aider l'Afrique plus et mieux que par le passé mais je pense pas qu'il ne convient pas d'associer cette aide à la volonté de réduire les migrations par la Méditerranée: rien ne nous obligeait à recueillir ces migrants "économiques" que l'on va chercher maintenant au large des côtes libyennes ! Il aurait fallu dès le début les intercepter, les secourir puis les rediriger dans des conditions humainement acceptables vers les côtes africaines où ils s'étaient embarqués. Les flux de migrants et la fonction de passeur se serait ainsi taris simultanément.

Les derniers commentaires

  • jiji le 17.06.2017 15:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    À force de piller et voler l'Afrique voilà le résultat... on finit toujours par récolter ce que l'on sème.

  • georgette le 15.06.2017 08:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La roue tourne.

  • laurent le 13.06.2017 02:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Apparemment beaucoup ont oubliés que l'Europe s'est construite sur le dos des colonies et que les responsables de leurs problèmes c'est nous.

    • fabilux le 13.06.2017 09:39 Report dénoncer ce commentaire

      pas tout à fait faux!

    • @laurent le 13.06.2017 10:53 Report dénoncer ce commentaire

      exactement! On les exploite puis on leur interdit de venir ici en europe...

  • Lucie le 12.06.2017 19:53 Report dénoncer ce commentaire

    L'Europe n'est pas le monde entier. Comment aide le reste du monde l'Afrique? -Asie, Amérique

    • @Lucie le 13.06.2017 07:43 Report dénoncer ce commentaire

      oui mais si on continue à les ignorer alors on ne doit pas se plaindre qu'ils envahissent alors nos pays...

  • equal le 12.06.2017 17:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah? Et quand les guerres ou les conditions économiques auront changé, ils repartiront sans doute? Utopie! En organisant des missions de sauvetages, ça ne fait que renforcer leur motivation! Le bateau coule? Pas grave, on sera secouru et amené directement sur le sol européen ! Et hop là ! :-/