Acier et nucléaire iranien

16 mai 2018 21:59; Act: 17.05.2018 11:54 Print

Tusk exhorte Trump à revenir à «la réalité»

Au sommet de l'UE, le président du conseil européen a dénoncé l'«attitude capricieuse» de l'administration américaine et de Donald Trump.

storybild

La politique commerciale américaine est source de tensions entre européens et américains. (photo: AFP/John Macdougall)

Sur ce sujet

Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a exhorté mercredi les États-Unis à revenir à «la réalité» dans leurs discussions commerciales avec les Européens. Ceux-ci cherchent à obtenir une exemption définitive aux taxes douanières américaines sur l'acier et l'aluminium. «Il est absurde de penser que l'UE pourrait être une menace pour les États-Unis. Nous devons ramener la réalité dans cette discussion, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui», a-t-il déclaré mercredi, à Sofia.

Au cours de ce dîner, les 28 chefs d'État et de gouvernement de l'UE décideront «de la meilleure façon d'aller de l'avant dans les relations commerciales entre l'UE et les États-Unis», a expliqué M. Tusk. «Là encore, l'unité est notre plus grande force. Et mon objectif est simple: rester fermes», a-t-il ajouté. L'UE est exemptée jusqu'au 31 mai à minuit des taxes douanières américaines de 25% sur ses exportations d'acier et de 10% sur celles d'aluminium. Pour l'exempter définitivement, Washington exige une plus grande ouverture du marché européen. Les Européens étudient plusieurs scénarios pour mettre un terme à ce conflit, certains étant prêts à discuter d'un accord commercial «restreint», d'autres à tolérer des quotas.

Si les taxes douanières américaines venaient finalement à être appliquées, l'UE a préparé des contre-mesures sur une liste de produits américains emblématiques, comme des jeans, du bourbon ou des motos, qu'elle menace de taxer lourdement. Selon une source européenne, elle publiera cette liste jeudi au Journal officiel, avant de notifier officiellement l'Organisation mondiale du commerce (OMC) vendredi, de ces possibles contre-mesures, ce qui constitue la dernière étape dans cette procédure.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mary Poppins le 17.05.2018 18:22 Report dénoncer ce commentaire

    Revenir à «la réalité» c'est difficile pour lui car il n'a pas vraiment jamais atterri dans la réalité de la présidence depuis son élection qui selon certains était truquée ...

  • C'est vrai non? le 17.05.2018 07:36 Report dénoncer ce commentaire

    "«Il est absurde de penser que l'UE pourrait être une menace pour les États-Unis..."Tout à fait juste. L'Europe n'est une menace pour personne...

  • Hofcat le 17.05.2018 10:34 Report dénoncer ce commentaire

    Commençons déjà par comprendre entre USA et Russie nous n'avons ni ami ni enemi : chacun est guidé par ses propres intérêts et uniquement par cela.

Les derniers commentaires

  • Mary Poppins le 17.05.2018 18:22 Report dénoncer ce commentaire

    Revenir à «la réalité» c'est difficile pour lui car il n'a pas vraiment jamais atterri dans la réalité de la présidence depuis son élection qui selon certains était truquée ...

    • Contacts mafieux le 17.05.2018 18:29 Report dénoncer ce commentaire

      Oui truquée sans doute et aucun doute par qui pourtant même la justice américaine a du mal à l'éjecter après tous ses contacts mafieux avec la Russie !!!

  • Hofcat le 17.05.2018 10:34 Report dénoncer ce commentaire

    Commençons déjà par comprendre entre USA et Russie nous n'avons ni ami ni enemi : chacun est guidé par ses propres intérêts et uniquement par cela.

  • matrix le 17.05.2018 09:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme si, taxer le Bourbon et quelques motos suffira , a en pleurer :-( !!

  • gluon du trou le 17.05.2018 07:36 Report dénoncer ce commentaire

    est ce que les européens vont pour une fois tenir tête aux USA ? franchement ca suffit de pleurnicher pour des taxes , on applique des contre mesures , point barre . Et on rétablit une relation saine avec la Russie .

  • C'est vrai non? le 17.05.2018 07:36 Report dénoncer ce commentaire

    "«Il est absurde de penser que l'UE pourrait être une menace pour les États-Unis..."Tout à fait juste. L'Europe n'est une menace pour personne...