Rachat au Luxembourg

17 novembre 2016 08:18; Act: 17.11.2016 10:29 Print

Une page se tourne pour l'opérateur TLPO

LUXEMBOURG - La reprise de Telecom Luxembourg Private Operator est actée. Les salariés et collaborateurs vont s'installer dans de nouveaux locaux.

storybild

Luc Lutot, CEO de Luxnetwork (à gauche), reprend la société fondée par Jérôme Grandidier.

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Une page se tourne pour Telecom Luxembourg Private Operator (TLPO). La justice a autorisé la reprise de l’opérateur privé par le groupe français Nomotech, via sa participation dans la société luxembourgeoise Luxnetwork. Le montant est confidentiel. «Nous faisons le même métier que TLPO mais nous sommes mal connus ici car notre activité est plus tournée vers la France», présente Luc Lutot, CEO de Luxnetwork.

Le repreneur emmène les 35 salariés de TLPO avec ses 5 collaborateurs basés au Grand-Duché dans de nouveaux locaux, au bâtiment H2O. «Au total, nous passons le cap des 200 salariés et on approche des 50 millions d’euros de chiffre d’affaires, dont 15 à 20% apportés par TLPO», poursuit Luc Lutot. Luxnetwork s’engage à assurer une continuité de service auprès des plus de 200 clients - grands comptes, opérateurs, intégrateurs - dans l’accès à des data center, ou la connectivité à des réseaux haut débit. «On se donne 12 à 18 mois pour augmenter le niveau de service et amener de nouvelles technologies pour aller chercher de nouveaux clients».

Jérôme Grandidier reste consultant

Une fois la société redressée, Nomotech voit déjà un peu plus loin. À travers ses filiales Nomosphere (opérateur wi-fi dans les lieux publics) et Ozone (fournisseur de solutions Internet pour les particuliers), le groupe «ne s’interdit pas» de développer d'autres activités au Grand-Duché.

Jérôme Grandidier, fondateur de TLPO en 2009 et actionnaire à 50,1%, reste pour l’heure consultant de l’entreprise. Celle-ci avait été placée en gestion contrôlée par le tribunal dans l’attente d’un repreneur, pour éviter la faillite. Le désengagement financier de l’autre actionnaire, BIP, avait précipité TLPO dans la panade.

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pascal le 17.11.2016 09:29 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien beau les rachats, mais si la gestion reste la même que celle de TLPO !

  • Radarix le 17.11.2016 12:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ logique quel succès ? Bonne chance au repreneur et bonne continuation à TLPO 2.0

Les derniers commentaires

  • Radarix le 17.11.2016 12:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ logique quel succès ? Bonne chance au repreneur et bonne continuation à TLPO 2.0

  • Pascal le 17.11.2016 09:29 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien beau les rachats, mais si la gestion reste la même que celle de TLPO !

    • logique le 17.11.2016 12:05 Report dénoncer ce commentaire

      Ca c'est un peu un procès d'intention. Il semblerait que le repreneur ait du succès non? donc pourquoi cette remarque??

    • Un connaisseur le 17.11.2016 17:51 Report dénoncer ce commentaire

      On peut aussi évoquer que Mr Lutot a géré en France une compagnie de télécommunication, délivrant de l'internet au sein de 2 villages français, mais qu'il n'a jamais réussi à faire prospérer, uniquement à la couler. J'ai mes sources et j'en suis sur.

    • Un autre connaisseur le 17.11.2016 19:31 Report dénoncer ce commentaire

      TLPO a permis d'avoir une saine concurrence à Luxembourg dans le marché des Télécommunication, laissons sa chance au repreneur soutenu par un grand groupe.