Au Luxembourg

10 janvier 2017 13:24; Act: 10.01.2017 15:57 Print

Vers un bras de fer au sein de la banque Rothschild

LUXEMBOURG - Une centaine de personnes ont pris part à un piquet de protestation, ce mardi midi, devant les bureaux de la banque dans la capitale.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Une faute?

La Banque Rothschild essaie-t-elle de «se débarrasser de ses employés à moindre frais»? C'est en tout cas ce que pensent l'OGBL et l'ALEBA, principal syndicat du secteur bancaire, qui ont organisé ce mardi midi un piquet de protestation pour dénoncer la situation. Au cœur du problème, le service informatique dont une quinzaine de salariés perdront leur emploi en avril 2018, suite à un transfert d'activité vers la Suisse.

«On nous l'a annoncé en avril 2016 et depuis, il n'y a pas de solution. Les propositions faites ne sont pas convaincantes et on ne peut pas se projeter», explique un salarié descendu dans la rue, selon lequel «l'ambiance s'est dégradée» en interne. «Le problème, c'est qu'il n'y a pas de consultation, pas de dialogue social», regrettent d'une même voix les syndicats.

200 salariés concernés?

Pour l'OGBL et notamment Véronique Eischen du bureau exécutif, la banque veut «contourner la législation actuelle sur les licenciements économiques» en acceptant uniquement de négocier «une convention d'entreprise qui n'a aucune base légale». La direction de la banque a changé à l'automne, mais les négociations semblent rester au point mort. L'ALEBA, qui a sollicité une entrevue avec le directeur général Bernard Coucke, veut conclure «un plan de maintien dans l'emploi» et une solution qui convienne à tous.

«Outre le service informatique, on a découvert que trois autres départements de la banque sont concernés par une situation similaire, soit 200 salariés sur 600 au Luxembourg», ajoute encore Félix Walisch, représentant de l'ALEBA. De son côté, la direction s'est défendue comme elle l'avait déjà fait en décembre, évoquant un «dialogue permanent» avec les partenaires sociaux: «Edmond de Rothschild a toujours agi en parfaite conformité avec le droit du travail luxembourgeois. La Banque favorise et encourage avec le plus grand soin l’employabilité de ses collaborateurs au travers de mesures d’accompagnement adéquates».

(Nicolas Chauty/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • EDR Employee le 10.01.2017 13:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il est déplorable que les grands patrons se sentent au dessus des lois ! En quoi est-ce aussi mauvais de se préoccuper de ses employés suite à des décisions prises par eux-mêmes !

  • Peter le 10.01.2017 14:35 Report dénoncer ce commentaire

    Si l'ALEBA s'en mêle, c'est que la situation doit vraiment être critique!

  • JRTLL le 10.01.2017 17:20 Report dénoncer ce commentaire

    Dans 10 ans il n'y aura plus de "banques".On n'a plus besoin de banques mais de services bancaires...A méditer et si vous avez moins de 40 ans remettez vous vite en question après il sera trop tard, c'est un bon conseil, car viré d'une banque à 45 ou 50 piges c'est foutu.Que faire d'un "Head of X"???Rien. J'ai à 48 ans décidé de me barrer en 2002 sans projet, je ne regrette pas.En 2002 ce n'était pas plus rose que maintenant, j'ai cherché quoi faire pendant 2 ans.Je travaille toujours, personne ne me prendra plus mon job car je suis indépendant et ça marche, une liberté certaine surtout au GDL

Les derniers commentaires

  • Maeva le 11.01.2017 14:50 Report dénoncer ce commentaire

    Ils délocalisent tous les services informatiques, comptables et ressources humaines !! A quoi pensez-vous que l'Europe sert ??!!

    • Florian le 11.01.2017 15:36 Report dénoncer ce commentaire

      La Suisse ne fait pas partie de l'Union Européenne à savoir

    • Pierre M le 18.01.2017 14:16 Report dénoncer ce commentaire

      Attention à ne pas confondre L'Europe et l'Union Européenne. La suisse fait bien partie de l'Europe

  • Proposition le 11.01.2017 14:28 Report dénoncer ce commentaire

    A quand un grand plan social de départ en retraite anticipée proposés à tous les employés de la place financière dès l'âge de 54 ans à des conditions honnêtes. Les "vieux" qui voudraient, pourraient partir et des jeunes être engagés.

  • Electrophile le 11.01.2017 14:25 Report dénoncer ce commentaire

    Comme j'etais bon a l'école ma mère voulait que je devienne banquier. (Prestigieux début 80!)Moi j'ai décide de devenir électricien. Je serai bientôt a la retraite. Personne n'a pu délocaliser ma place. Honnêtement, quand je voyage au kirchberg avec ma camionette et je vois ces banques avec ces pauvres gens enfermés toute l'année, je me dis que jai fait un bon choix et que je suis très heureux...

    • Ancien le 11.01.2017 19:01 Report dénoncer ce commentaire

      @electrophile, moi pareil, j'ai quitté le monde de la finance pour un tout autre domaine, car j'ai senti que les carottes étaient cuites. J'ai donc troqué mon costume par une tenue beaucoup plus décontractée tout en étant classe! Il m'arrive parfois de retourner au Kirchberg, et je constate de voir toujours les mêmes gens, mine fermée, stressés pour ne pas être mal poli. Dans les 80-90, le monde de la finance attirait la convoitise, mais aujourd'hui ça ne fait plus du tout rêver...

  • Un avis comme un autre... le 11.01.2017 11:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il est certain que les salariés concernés ne trouveront pas la même rémunération ailleurs !!!

    • Non mais allo le 11.01.2017 14:08 Report dénoncer ce commentaire

      Qu'en savez vous ? pourquoi cette remarque inappropriée et infondée ? Croyez vous franchement que cette société paie des salaires faramineux pour ensuite essayer de contourner les mesures légales et ne pas verser leur dû à ces employés ? Un peu de réflexion, et savoir de quoi on parle serait une bonne chose. Ces gens sont des employés comme vous et moi et ils ne roulent pas tous en Porsche!

  • polo le 11.01.2017 09:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C est triste pour certains mais moi j ai une personne de la famille qui y travail depuis des années et se vente d être extrêmement paye à ne pas faire grand chose plus maladie du malade imaginaire et dire il faut du temps pour dépenser tout notre argent une honte de prétention alors oui sauvez les courageux mais pas les profiteurs