En Allemagne

06 décembre 2016 11:32; Act: 06.12.2016 12:04 Print

Vingt milliards d'euros pour sortir du nucléaire?

La Cour constitutionnelle allemande a donné en grande partie raison mardi aux producteurs d'énergie, qui réclament à Berlin des indemnités pour la sortie accélérée du nucléaire.

storybild

Selon les juges suprêmes, les groupes sont en droit de demander une compensation «adaptée» au gouvernement. (photo: AFP/uli Deck)

op Däitsch
Sur ce sujet

Le gouvernement allemand «était autorisé» à prendre l'accident de Fukushima comme raison à l'accélération «de la sortie du nucléaire afin de protéger la santé publique et l'environnement», ont estimé les juges suprêmes. Mais les énergéticiens sont en droit de demander une compensation «adaptée» à Berlin, qui avait ordonné la fermeture de plusieurs vieux réacteurs, ajoutent-ils dans leur verdict. La Cour n'a pas chiffré le montant de ces dédommagements, mais a demandé au gouvernement de trouver un compromis avec les plaignants d'ici juin 2018. La presse évoquait avant ce jugement des réclamations de quelque vingt milliards d'euros.

La plainte remonte à 2012: les deux géants allemands EON et RWE, ainsi que le suédois Vattenfall, troisième producteur d'énergie en Allemagne, s'estimaient lésés par la décision de Berlin d'accélérer la sortie de l'atome à fin 2022 et de mettre à la retraite les sept réacteurs les plus anciens ainsi que celui de Krümmel (Vattenfall), objets de pannes à répétition. Il s'agissait alors d'un brutal revirement dans la politique de la chancelière conservatrice.

Pour les industriels, il s'agissait de faire constater qu'un «droit fondamental», en l'occurrence le droit à la propriété, avait été bafoué. «La question est simplement: a-t-on le droit, du jour au lendemain, de priver les gens (...) de leur patrimoine, sans indemnisation?», avait argumenté le patron du numéro un allemand de l'énergie EON, Johannes Teyssen, lors d'une audience à la mi-mars. L'accident nucléaire de la centrale Fukushima, partiellement détruite par un tsunami en mars 2011, a «rendu nécessaire, également en Allemagne, une réévaluation des risques liés à l'utilisation de l'énergie atomique», avait répliqué la ministre de l'Environnement, Barbara Hendricks (social-démocrate), devant les juges.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Klein M. le 06.12.2016 13:59 Report dénoncer ce commentaire

    Combien de milliards pour les banques ?????????

  • lulu le 06.12.2016 16:07 Report dénoncer ce commentaire

    Quitter le nucléaire est une énorme boulette. Le diminuer certes, mais le supprimer pour le remplacer par des centrales thermiques alors non...! L'éolien, et le photovoltaïque c'est pas encore au point complètement.

Les derniers commentaires

  • lulu le 06.12.2016 16:07 Report dénoncer ce commentaire

    Quitter le nucléaire est une énorme boulette. Le diminuer certes, mais le supprimer pour le remplacer par des centrales thermiques alors non...! L'éolien, et le photovoltaïque c'est pas encore au point complètement.

  • Klein M. le 06.12.2016 13:59 Report dénoncer ce commentaire

    Combien de milliards pour les banques ?????????

    • Fauché le 06.12.2016 15:54 Report dénoncer ce commentaire

      Et combien pour moi??