Première depuis 2014

08 mai 2018 08:41; Act: 08.05.2018 12:11 Print

À New York, le pétrole dépasse les 70 dollars

Le prix du baril de pétrole coté à New York s'affichait lundi, au-dessus de 70 dollars en cours de séance, les craintes de sanctions américaines contre l'Iran soutenant les cours.

storybild

Le franchissement de ce cap provient essentiellement du risque de nouvelles sanctions américaines contre l'Iran. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Vers 18h GMT, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de «light sweet crude» (WTI) pour le contrat de juin prenait 1,02 dollar à 70,74 dollars, au plus haut depuis la fin 2014. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet gagnait 1,28 dollar à 76,15 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, également au plus haut depuis trois ans et demi.

«La raison principale du franchissement de ce cap vient du risque de nouvelles sanctions américaines contre l'Iran», a indiqué Bob Yawger, de Mizuho USA. Donald Trump, qui menace de «démanteler» l'accord sur le nucléaire iranien signé en 2015 avec les grandes puissances mondiales, pourrait décider d'ici la fin de semaine de réimposer des sanctions contre Téhéran, en visant notamment des revenus pétroliers.

Les menaces de sanctions américaines contre l'Iran alimentent la hausse des cours depuis plusieurs semaines, le cours du WTI ayant pris 5,6% et le Brent près de 7% sur le mois d'avril. Dans le même temps, les États-Unis ont annoncé lundi de nouvelles sanctions à l'encontre du Venezuela, un autre pays exportateur de pétrole. «Cette semaine démarre de manière assez tendue étant donné le risque de sanctions américaines contre deux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole» (Opep), a observé M. Yawger.

(L'essentiel/afp)