États-Unis

31 mars 2020 10:05; Act: 31.03.2020 10:36 Print

Airbnb verse 250 millions de dollars à ses hôtes

La plateforme de logements qui met en relation les particuliers met la main à la poche pour combler les pertes des hôtes.

storybild

Photo d'illustration.

Sur ce sujet
Une faute?

La société Airbnb a annoncé lundi qu'elle allait débloquer 250 millions de dollars (227 millions d'euros) pour atténuer les pertes financières des «hôtes» qui louaient leurs logements via sa plateforme et qui ont été confrontés à une vague d'annulations, en raison de la pandémie de coronavirus.

Voici plusieurs semaines, la plateforme de location entre particuliers avait décidé unilatéralement de rembourser intégralement les réservations d'utilisateurs renonçant à leur voyage pour suivre les consignes de confinement des autorités. Certains hôtes avaient très mal accueilli la nouvelle, synonyme pour eux d'importants manque à gagner. «Sachez que cette décision n'était pas une décision commerciale mais fondée sur la protection de la santé publique», a souligné lundi le patron et cofondateur d'Airbnb, Brian Chesky.

«Même si je crois que nous avons fait le bon choix en faisant primer la santé et la sécurité, je suis désolé que nous ayons communiqué cette décision sans vous avoir consultés, comme des partenaires devraient le faire», a-t-il ajouté, dans une vidéo diffusée depuis son domicile. Airbnb va verser aux hôtes 25% de la somme qu'ils auraient dû toucher pour toute annulation de réservation entre le 14 mars et le 31 mai, en raison du nouveau coronavirus.

Fonds de soutien de 10 millions

De leur côté, les voyageurs annulant leur réservation durant cette période peuvent demander un remboursement complet ou un avoir. «Nous savons que ce n'est qu'un petit peu, mais ça peut représenter beaucoup en ce moment», a estimé Brian Chesky. Airbnb a aussi mis sur pied un fonds de soutien de dix millions de dollars pour les «super-hôtes», des loueurs assidus et très bien notés, qui auraient des difficultés à payer les échéances de leur prêt ou leur loyer en raison de l'impact de la crise sanitaire sur le tourisme.

Une fonctionnalité va aussi être ajoutée sur la plateforme pour permettre aux utilisateurs d'envoyer des dons aux hôtes avec lesquels ils se seraient liés. D'après Brian Chesky, environ 50 000 hôtes d'Airbnb ont par ailleurs déjà exprimé leur souhait d'accueillir gratuitement dans leur logement des soignants ou membres des secours luttant contre la pandémie de Covid-19.

Airbnb va être durement affectée par les mesures de confinement décrétées à travers le monde. La société basée à San Francisco avait prévu, avant la pandémie, de rentrer en Bourse en 2020 à une valeur estimée jusqu'à 35 milliards de dollars.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • bonsens le 01.04.2020 09:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La plateforme va survivre car la crise va passer et c’est juste un service de rencontre entre deux besoins complémentaires, le propriétaire qui veut louer et le voyageur qui veut pieuter

  • bingo le 31.03.2020 19:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On peut parler d’activité tertiaire développée favorablement quand ça ne remet pas en question la capacité des locaux à habiter chez eux.

  • bingo le 31.03.2020 19:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce sont les impôts que leurs usagers ne paient pas. Ou une petite partie plutôt.

Les derniers commentaires

  • bonsens le 01.04.2020 09:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La plateforme va survivre car la crise va passer et c’est juste un service de rencontre entre deux besoins complémentaires, le propriétaire qui veut louer et le voyageur qui veut pieuter

  • bingo le 31.03.2020 19:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On peut parler d’activité tertiaire développée favorablement quand ça ne remet pas en question la capacité des locaux à habiter chez eux.

  • bingo le 31.03.2020 19:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce sont les impôts que leurs usagers ne paient pas. Ou une petite partie plutôt.

  • galileo le 31.03.2020 10:27 Report dénoncer ce commentaire

    Airbnb est une entreprise prédatrice qui a entraîné une explosion des loyers dans certaines villes et sorti nombre de logements du parc locatif: mérite de souffrir un peu de cette crise pour revoir son business model

    • JJ La Frite le 31.03.2020 13:25 Report dénoncer ce commentaire

      Air BNB a permis a beaucoup de personnes de changer d'activité et transferer l'argent des grands groupes vers les particuliers. Elle répond a une besoin pour une activité économique tertiaire très développée. C'est donc l'avenir. Arrêter de critiquer et remettez vous en cause !!