Résultats annuels

13 février 2020 08:26; Act: 13.02.2020 10:56 Print

Airbus plombé par les amendes et l'A400M

Le constructeur aéronautique a annoncé jeudi une perte nette de 1,36 milliard d'euros en 2019, affectée notamment par des amendes, dans une affaire de corruption.

storybild

L'avionneur a livré 863 avions commerciaux en 2019, contre 800 l'année précédente et prévoit d'en livrer «environ 880» pour 2020. (photo: AFP/Christian Charisius)

Sur ce sujet
Une faute?

En excluant ses éléments exceptionnels, l'avionneur européen enregistre un bénéfice opérationnel ajusté de 6,9 milliards d'euros, a-t-il souligné, dans un communiqué. Ces résultats «reflètent les accords finaux conclus avec les autorités pour clore les enquêtes de compliance (NDLR: conformité), ainsi qu'une charge liée à la révision de nos prévisions de contrats d'export pour l'A400M», affirme le président exécutif d'Airbus, Guillaume Faury, cité dans le communiqué.

Airbus a conclu le 31 janvier un accord avec les autorités judiciaires française, britannique et américaine pour éviter des poursuites dans une affaire de corruption en marge de la conclusion de contrats, au prix d'amendes totalisant 3,598 milliards d'euros. L'avionneur, qui a livré 14 A400M en 2019 «conformément au dernier échéancier de livraisons», indique avoir franchi «plusieurs jalons clés vers la pleine capacité opérationnelle de l'avion» au développement chaotique, avec notamment le largage simultané de parachutistes et des premiers essais «secs» de ravitaillement en vol d'hélicoptères.

Des charges exceptionnelles

Airbus enregistre toutefois une charge de 1,2 milliard d'euros sur ce programme car «les ambitions d'exportation s'avèrent de plus en plus difficiles à atteindre pour la phase contractuelle initiale», notamment «en raison de la prolongation répétée de l'interdiction d'exportation de l'Allemagne vers l'Arabie saoudite», décrétée après l'assassinat du journaliste saoudien, Jamal Khashoggi, à l'automne 2018.

Airbus impute d'ailleurs une autre charge de 221 millions d'euros induite par la suspension par l'Allemagne des licences d'exportation de matériels militaires vers Riyad. D'autres charges exceptionnelles totalisant 576 millions d'euros, dont 202 millions au titre de l'arrêt du programme A380, sont enregistrées dans les comptes 2019.

81,2 milliards d'euros de prises de commandes

Face à son concurrent américain Boeing qui traverse une profonde crise due à l'immobilisation au sol depuis mi-mars 2019 de son avion-phare, le 737 MAX, après deux accidents ayant fait 346 morts, Airbus affiche pourtant une activité florissante avec un chiffre d'affaires de 70,5 milliards d'euros en 2019, en hausse de 11%. L'avionneur a livré 863 avions commerciaux en 2019, contre 800 l'année précédente et prévoit d'en livrer «environ 880» pour 2020.

Les prises de commandes se sont élevées à 81,2 milliards d'euros, portant la valeur du carnet de commandes à 471 milliards, portées notamment par le programme A320neo (comprenant A319, A320 et A321) pour lesquelles les commandes s'élevaient à 6 249 appareils à fin janvier. Pour 2020, Airbus table sur une croissance de l'économie et du trafic aérien «conforme aux prévisions indépendantes» et «sur l'absence de perturbation majeure, y compris résultant du coronavirus».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • duvaro le 13.02.2020 18:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Eh oui, le trafic aérien actuel aura été multiplié par 5 (cinq) d'ici 2050, alors Greta peut braire autant qu'elle veut, ça ne changera absolument rien ...

  • Hervé60 le 13.02.2020 21:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Étonnant ou pas ? le journal télévisé parle de la bonne santé d’ Airbus en 2019, les commandes ex ... pas un mot sur les amendes pour corruption ! La France toujours aussi transparente sur l’actualité !

  • Phi le 13.02.2020 17:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le GDL va payé entièrement son avion polueur que aucun a besoin.

Les derniers commentaires

  • Hervé60 le 13.02.2020 21:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Étonnant ou pas ? le journal télévisé parle de la bonne santé d’ Airbus en 2019, les commandes ex ... pas un mot sur les amendes pour corruption ! La France toujours aussi transparente sur l’actualité !

  • duvaro le 13.02.2020 18:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Eh oui, le trafic aérien actuel aura été multiplié par 5 (cinq) d'ici 2050, alors Greta peut braire autant qu'elle veut, ça ne changera absolument rien ...

  • Phi le 13.02.2020 17:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le GDL va payé entièrement son avion polueur que aucun a besoin.