Bourse de Hong Kong

15 novembre 2019 08:15; Act: 15.11.2019 09:11 Print

Alibaba lance une vaste opération boursière

L'entreprise chinoise espère lever plus de 12 milliards d'euros, vendredi, à la Bourse de Hong Kong. L'opération a lieu malgré les troubles politiques que connaît la ville.

storybild

Jack Ma a fondé l'empire Alibaba il y a 20 ans. (photo: AFP/Roslan Rahman)

Sur ce sujet
Une faute?

Le géant chinois du commerce électronique Alibaba a lancé vendredi, une colossale opération boursière à Hong Kong, où il espère lever plus de 12 milliards d'euros. Le groupe fondé par l'excentrique milliardaire Jack Ma, qui avait écrit l'Histoire en 2014 en réussissant la plus grosse introduction en Bourse de tous les temps à Wall Street, a choisi la place chinoise pour récupérer des fonds qui doivent l'aider dans son développement mondial.

«Pour une jeune entreprise qui n'a que 20 ans, c'est un nouveau départ», a assuré le PDG du groupe, Daniel Zhang, dans une lettre aux investisseurs. Il a aussi tenu à adresser un signe de confiance à Hong Kong, après cinq mois de manifestations de plus en plus violentes contre l'emprise jugée croissante du régime communiste sur le territoire autonome. «En cette période de changements, nous continuons à croire que l'avenir de Hong Kong reste resplendissant. Nous espérons contribuer, à notre manière, à l'avenir de Hong Kong», a-t-il déclaré.

La Chine veut attirer les géants technologiques

Alibaba avait écarté «avec regret» une cotation à Hong Kong lorsqu'il avait choisi New York en 2014, a rappelé M. Zhang. Alibaba avait alors récolté 25 milliards de dollars, un record mondial absolu pour une introduction en Bourse. Cette fois, Alibaba offre jusqu'à 575 millions d'actions aux investisseurs, au prix unitaire maximum de 188 dollars de Hong Kong, soit un total de 13,8 milliards de dollars américains ou 12,5 milliards d'euros.

Les dirigeants chinois cherchent à encourager les géants de la tech à être cotés plus près de Pékin, après la perte d'Alibaba, mais aussi du géant de l'Internet Baidu, au profit de Wall Street. La Bourse de Hong Kong a modifié ses règles ces dernières années, afin d'autoriser une entreprise à être cotée sur deux places différentes. La cheffe de l'exécutif hongkongais, Carrie Lam, a également incité le fondateur d'Alibaba à vendre des actions à Hong Kong.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.