Corruption et détournement

22 juillet 2019 08:44; Act: 22.07.2019 10:57 Print

Alstom visé par une nouvelle plainte en France

Une plainte pour corruption et détournement de fonds publics a été déposée, après la vente du pôle énergie d'Alstom à l'américain GE et la fusion ratée avec l'allemand Siemens.

storybild

Dans sa nouvelle plainte, l'association anticorruption Anticor estime que l’État français a perdu «consciemment» 500 millions d'euros. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Une plainte pour corruption et détournement de fonds publics a été déposée à Paris, concernant le dossier Alstom, après la vente du pôle énergie du groupe à l'américain GE et la fusion ratée avec l'allemand Siemens, a-t-on appris lundi, auprès de l'association Anticor. Dans cette plainte, déposée au pôle financier du tribunal de Paris, l'association demande que des personnes physiques, notamment l'ex-PDG du groupe Patrick Kron, soient poursuivies en France pour corruption dans ce dossier.

«Si la personne morale Alstom a, par un plaider-coupable, reconnu des faits de corruption qui se sont pérennisés pendant de longues années et si un lampiste a fait un long séjour dans une prison américaine, les personnes physiques coupables de la corruption n'ont pas été poursuivies, ni en France ni ailleurs», déclare Anticor dans un communiqué.

L'État a perdu «consciemment» 500 millions d'euros

En décembre 2014, le groupe français avait payé une amende record de 772 millions de dollars aux États-Unis pour des faits de corruption dans plusieurs pays. Un haut cadre de l'entreprise, Frédéric Pierucci, avait été arrêté le 14 avril 2013 à son arrivée à l'aéroport de New York pour une affaire de corruption en Indonésie, et écopé d'une peine de 30 mois de prison. Par ailleurs, Anticor demande qu'une enquête soit menée sur la décision de l’État de renoncer à son droit d'acheter 20% d'actions Alstom, détenues par le groupe de construction Bouygues, lors du rapprochement entre le groupe ferroviaire Alstom et le conglomérat allemand, «renonçant à un gain de l'ordre de 350 millions d'euros».

Anticor avait déjà déposé en janvier 2018 une plainte du chef de «négligence par personne dépositaire de l'autorité publique» concernant ces faits. Mais elle avait été rapidement classée sans suite par le parquet de Paris. Dans sa nouvelle plainte, l'association anticorruption estime, se fondant notamment sur le rapport parlementaire de 2018 de l'ex-président de la commission d'enquête à l'Assemblée sur la politique industrielle de la France, Olivier Marleix, que l’État a perdu «consciemment» 500 millions d'euros, «si l'on prend en compte les dividendes et la plus-value perdus», au «profit de la société Bouygues».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ngolo le 22.07.2019 15:20 Report dénoncer ce commentaire

    La vente d'Alsthom à General Electric a été un chantage d'Etat avec un cadre d'Alsthom emprisonné sans motif et forces menaces au PDG de la même société française. Les US nous traitent comme ils ont fait avec les peaux-rouges il y a quelques siècles, on sait comment ça s'est terminé...

  • Bill le 23.07.2019 15:28 Report dénoncer ce commentaire

    On vend notre industrie pour rien https://

Les derniers commentaires

  • Bill le 23.07.2019 15:28 Report dénoncer ce commentaire

    On vend notre industrie pour rien https://

  • Ngolo le 22.07.2019 15:20 Report dénoncer ce commentaire

    La vente d'Alsthom à General Electric a été un chantage d'Etat avec un cadre d'Alsthom emprisonné sans motif et forces menaces au PDG de la même société française. Les US nous traitent comme ils ont fait avec les peaux-rouges il y a quelques siècles, on sait comment ça s'est terminé...