États-Unis

02 juin 2021 11:10; Act: 02.06.2021 11:19 Print

Amazon assouplit les conditions de travail

Après un rapport accablant sur les accidents dans ses entrepôts, Amazon annonce que les temps de pause de ses employées seront prolongés.

storybild

Le système «Time off Task» du géant américain a été largement contesté. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Amazon assouplit les conditions de travail dans ses entrepôts américains, après un rapport accablant sur les accidents, semblant chercher à apaiser les critiques à moins de trois semaines de sa grande opération de soldes annuels. Ses «Prime Day», deux journées de promotions, auront lieu les 21 et 22 juin dans une vingtaine de pays, dont les États-Unis, et nécessiteront comme chaque année un renforcement temporaire de ses équipes. Mardi, le géant du commerce en ligne a annoncé que les ouvriers auront plus de temps pour prendre des pauses.

Le système baptisé «Time off Task» (temps non travaillé), qui mesure la productivité des salariés chargés de trier, emballer et déplacer les colis, «peut facilement être mal interprété» a admis Dave Clark, patron des opérations mondiales, dans une lettre à ses équipes.

De nombreux employés et associations accusent cette méthode de causer du stress inutile, en ne laissant pas suffisamment de temps pour se rendre aux toilettes, par exemple. «À partir d’aujourd’hui, le Time off Task durera plus longtemps en moyenne», a promis le directeur. Cette décision intervient dans la foulée de nouvelles accusations par des syndicats américains, qui estiment que le groupe de Seattle ne protège pas suffisamment la santé de ses employés.

Productivité

«Les travailleurs des sites Amazon se blessent plus souvent, et plus gravement que dans les entrepôts d’autres entreprises», a affirmé une coalition de syndicats, le Strategic organizing center, dans un rapport publié mardi. Selon cette étude, l’année dernière, près de 6% des ouvriers des centres de tri du géant du commerce en ligne ont été victimes d’un accident qui les a forcés à s’arrêter temporairement ou à prendre un poste différent, moins contraignant physiquement.

«Ce taux est quasiment 80% plus élevé que pour tous les autres employeurs ayant des entrepôts sur l’année 2020», continue le rapport. Assouplir le système de contrôle des horaires dans les entrepôts, doit permettre de revenir «à son objectif premier», qui est de «comprendre s’il y a des problèmes avec les outils que les personnes utilisent pour être productives, et seulement en second lieu d’identifier les employés moins performants», a assuré M. Clark.

«Nous avons étendu notre équipe dédiée à la santé et à la sécurité au travail à plus de 6 200 employés et investi plus de 1 milliard de dollars dans de nouvelles mesures de sécurité en 2020», a réagi Kelly Nantel, une porte-parole du groupe, sollicitée par l’AFP au sujet du rapport des syndicats.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mr Jeff Embrasse-les-os le 02.06.2021 13:22 Report dénoncer ce commentaire

    Usine à fric 2.0 = néoféodalité = GAFAM Vous acheter leurs produits? vous êtes à la fois victime et complice de leur système. Victime si financièrement vous ne pouvez pas acheter par d'autres filières (souvent plus onéreuses), complice si c'est par intérêts financiers et de rapidité de livraison alors que vous pouvez vous en passer. Après, quand on sait que sait que leurs employés sont considérés comme du bétail recyclable, j'ai fait mon choix! J’achète dans les magasins du coin et fait tourner l’économie locale au maximum, je préfère créer un emploi correcte ici que 2 sous-payés là-bas!

  • Palamunitan le 03.06.2021 14:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    USINE A FRIC.

  • le canard enchaîné le 02.06.2021 13:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On est sauvés pause pipi de 6 min au lieu de 5 min et une augmentation salaire de 1 € brut tous les mêmes fric fric fric fric

Les derniers commentaires

  • Nuancé le 04.06.2021 15:22 Report dénoncer ce commentaire

    Amazon c'est pas bien mais le problème c'est qu'il n'y a pas d'alternative. J'achète où? Chez la grande distribution, propriété de fonds d'investissement etc et hors prix? Du pareil au même!

  • Fjotolf H. le 03.06.2021 21:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vive Amazon!!! Qui n’est pas capable ou n’as pas envie de numériser son business ou, au moins, proposer ses produits AUSSI sur Amazon mérite de fermer sa baraque. En plus: moi je ne suis pas la pour payer les produits le double car le patron doit payer 30.000€ de loyer et ses salariés le minimum. Moi je paye Amazon et en faisant ainsi j’aide moi même, ma famille, mon compte bancaire et TOUS les entreprises assez INTELLIGENTS d’avoir un shop virtuel sur AMAZON.

  • Thierry le 03.06.2021 17:04 Report dénoncer ce commentaire

    Amazon détruit l'emploi, mais aussi les cerveaux il me semble. Avec ce type d'entreprise on perds nos emplois, notre humanité, notre indépendance en tant que nation.

  • Palamunitan le 03.06.2021 14:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    USINE A FRIC.

  • Mr Jeff le 03.06.2021 11:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Longue vie à Amazon !