Fiscalité aux États-Unis

29 mars 2018 15:59; Act: 29.03.2018 17:14 Print

Amazon paie-​​t-​​il assez d'impôts? Trump s'indigne

Le président américain a exprimé jeudi son «inquiétude» concernant le peu d'impôts que paierait le groupe de Jeff Bezos, Amazon, aux États-Unis.

storybild

Le CEO d'Amazon, Jeff Bezos, n'est pas le meilleur ami de Donald Trump. (photo: AFP)

Sur ce sujet

«J'ai fait état de mes inquiétudes concernant Amazon bien avant l'élection. Contrairement aux autres, ils ne paient pas ou peu d'impôts aux gouvernements locaux ou fédéral et traitent notre système postal comme leur livreur (provoquant d'énormes pertes aux États-Unis) et provoquant la fermeture de milliers de commerces!», a accusé Donald Trump, dans un tweet matinal.

À l'ouverture du marché, les répercussions se faisaient une nouvelle fois sentir. Amazon perdait 1,7%. La veille, les rumeurs sur la volonté du président d'encadrer la domination du géant de l'Internet avaient déjà fait fortement chuter le cours de l'action à la Bourse de New York: -4,38% en fin de journée, ce qui s'est traduit par une perte de 31,4 milliards de dollars de capitalisation boursière.

Le site Axios avait publié dans la journée un article faisant état de «l'obsession» du président américain pour Amazon et son souhait de s'en prendre au groupe de Jeff Bezos, à travers des lois antitrust. Depuis son arrivée à la Maison-Blanche, Donald Trump multiplie les attaques contre l'entreprise basée à Seattle, lui reprochant notamment de ne pas respecter le droit à la concurrence. Toujours selon Axios, les riches amis du milliardaire républicain ont exprimé auprès de lui leurs craintes sur l'état de leurs affaires, «détruites» selon eux par la mainmise toujours plus importante d'Amazon dans le secteur du commerce.

«Le #AmazonWashingtonPost»

La Maison-Blanche avait pourtant démenti ces informations mercredi, sa porte-parole, Sarah Sanders, expliquant que «aucune mesure n'était prévue pour l'instant». Jeff Bezos, la plus grosse fortune de la planète avec près de 120 milliards de dollars, est également propriétaire du Washington Post, cible régulière des attaques du 45e président des États-Unis. «Le #AmazonWashingtonPost, parfois appelé le gardien d'Amazon, qui ne paie pas ses taxes Internet (comme ils le devraient) est une 'FAKE NEWS'» avait-il ainsi tweeté en juin 2017. Avant son élection en novembre 2016, Donald Trump avait déjà expliqué que ce géant du web qui aurait, selon lui, racheté le Washington Post «pour ne pas être poursuivi pour leurs tendances au monopole», pourrait avoir «un gros problème d'antitrust» s'il accédait au pouvoir.

Amazon est maintenant devenu un acteur majeur de différents secteurs technologiques de pointe en plein développement, comme le streaming vidéo et le «cloud», le stockage immatériel de données. Amazon, qui a également avalé en 2017 la chaîne de supermarchés bio Whole Foods, cherche à ouvrir un second quartier général. Vingt grandes villes nord-américaines ont été retenues et espèrent de tout cœur être l'heureuse élue, en raison de la création des 50 000 emplois que devrait entraîner l'ouverture de ce second siège. La capitale fédérale Washington fait partie des prétendantes. En octobre 2014, le magnat de l'immobilier avait relayé, déjà sur Twitter, une citation attribuée à Jeff Bezos: «Si vous ne voulez pas être critiqués, pour l'amour du ciel, ne faites rien d'innovant».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • torolkozo le 29.03.2018 16:21 Report dénoncer ce commentaire

    Depuis son arrivée à la Maison Blanche, Donald Trump multiplie les attaques contre l'entreprise basée à Seattle mais elle n'est pas la seule il s'attaque à tout le monde !!!

  • AG1980 le 30.03.2018 00:40 Report dénoncer ce commentaire

    Il tape sur les doigts des autres mais a toujours refusé de révéler ses propres comptes et ses avoirs (et ses faillites). Faite ce que je dis mais pas ce que je fais ...

  • gigi57 le 29.03.2018 22:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bien joué trump c est un président comme cela qu' il faudrait en france

Les derniers commentaires

  • AG1980 le 30.03.2018 00:40 Report dénoncer ce commentaire

    Il tape sur les doigts des autres mais a toujours refusé de révéler ses propres comptes et ses avoirs (et ses faillites). Faite ce que je dis mais pas ce que je fais ...

  • gigi57 le 29.03.2018 22:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bien joué trump c est un président comme cela qu' il faudrait en france

    • LiNh le 30.03.2018 09:42 Report dénoncer ce commentaire

      Euhhh.... Sans façon merci ! On a déjà assez de choses à régler. Pas besoin de se rajouter ...

  • torolkozo le 29.03.2018 16:21 Report dénoncer ce commentaire

    Depuis son arrivée à la Maison Blanche, Donald Trump multiplie les attaques contre l'entreprise basée à Seattle mais elle n'est pas la seule il s'attaque à tout le monde !!!