Nouvelle stratégie

18 avril 2019 12:01; Act: 18.04.2019 15:19 Print

Amazon pourrait fermer sa boutique en ligne chinoise

Le géant du commerce en ligne est en passe de ne plus commercialiser de produits chinois en Chine, faute d'avoir percé sur le marché, selon Bloomberg.

storybild

Amazon est leader sur de nombreux marchés du commerce en ligne, mais n'a jamais percé en Chine. (photo: AFP/Ina Fassbender)

Sur ce sujet
Une faute?

Le géant américain Amazon devrait cesser de commercialiser, d'ici au 18 juillet, des produits chinois en Chine pour n'y vendre que des biens importés, une décision qui serait un constat d'échec face aux puissants rivaux locaux, affirme jeudi Bloomberg. Le mastodonte du e-commerce devrait maintenir dans le pays son service d'informatique dématérialisé (Amazon Web Services), de livres électroniques Kindle ainsi que ses équipes chargées d'expédier les marchandises de commerçants chinois vers les clients à l'étranger.

Interrogé, Amazon n'a pas explicitement confirmé la fermeture de sa place de marché en Chine, soulignant vouloir se concentrer sur la commercialisation de produits importés, dont les clients chinois sont friands. «Au cours des dernières années, nous avons fait évoluer notre activité de vente au détail en ligne en Chine, afin de mettre davantage l'accent sur les ventes internationales et, en retour, nous avons constaté un grand intérêt des clients chinois», a indiqué un porte-parole de la compagnie.

Amazon n'a jamais percé en Chine

Fondé en 1994 par Jeff Bezos, le groupe, leader du secteur aux États-Unis et sur d'autres marchés, était devenu en janvier l'entreprise privée la plus chère du monde en termes de valeur boursière. Le commerce en ligne est immensément populaire en Chine, notamment en raison du faible coût et de la rapidité des livraisons. Mais Amazon y fait face à la concurrence féroce des sites et applications mobiles des géants locaux Alibaba et JD.com, réputés mieux connaître les attentes des clients locaux.

Le groupe américain a consenti à d'importants investissements pour développer son réseau logistique en Chine, où il a acquis en 2004 la plateforme de vente de livres Joyo. Mais il n'a jamais vraiment percé. Amazon possédait ainsi seulement 0,6% de parts de marché des ventes en ligne au quatrième trimestre 2018, des miettes par rapport à Tmall (61,5%) et JD.com (24,2%), selon le cabinet chinois spécialisé Analysys.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.