Belgique

28 septembre 2021 13:35; Act: 28.09.2021 15:00 Print

ArcelorMittal va investir 1,1 milliard à Gand

Le géant de l'acier ambitionne de verdir son site de Gand et d'y réduire ses émissions de CO2, avec une nouvelle usine de production d'acier.

storybild

L'investissement doit permettre à ArcelorMittal de réduire ses émissions de CO2, à Gand, de 3,9 millions de tonnes d'ici 2030. (photo: AFP/James Arthur Gekiere)

Sur ce sujet
Une faute?

ArcelorMittal a annoncé mardi investir 1,1 milliard d'euros sur son site de Gand, dans l'ouest de la Belgique, pour réduire ses émissions de CO2 en construisant une nouvelle usine de production d'acier, un investissement salué comme «majeur» par les autorités belges. Au total, le numéro un mondial de l'acier, dont l'activité est florissante, compte investir dix milliards de dollars (environ 8,5 milliards d'euros) pour réduire ses émissions de CO2 au cours de la décennie avec un objectif de -25% d'ici 2030.

Il précise avoir signé une lettre d'intention avec le gouvernement belge et celui de la Flandre, «soutenant un projet de 1,1 milliard d'euros pour construire une usine de production d'acier par réduction» et deux fourneaux électriques à Gand. Cet investissement devrait permettre de réduire de 3,9 millions de tonnes ses émissions annuelles de CO2 d'ici 2030, indique le groupe, dans son communiqué.

«L'investissement le plus important pour le climat en Belgique»

La nouvelle usine utilisera du gaz naturel et «potentiellement de l'hydrogène» au lieu du charbon pour réduire le minerai tandis que les fourneaux électriques seront utilisés pour le fondre. Ils remplaceront à terme un haut fourneau actuellement utilisé tandis qu'un autre restera en activité mais utilisera des déchets de bois et de plastique comme combustible au lieu de combustibles fossiles. «Le soutien du gouvernement fédéral et de celui de la Flandre à ce projet est crucial étant donné le coût important associé à la transition vers la neutralité carbone dans le domaine de la production d'acier», écrit ArcelorMittal, sans plus de précisions.

Une autorisation de la Commission européenne sera nécessaire pour un «soutien au financement», est-il ajouté. «Cet investissement majeur dans une nouvelle technologie par ArcelorMittal est important pour la région de Gand, pour réduire l'empreinte (NDLR: carbone) du pays, et montre que la décarbonation de notre économie est un effort commun», a déclaré le Premier ministre belge, Alexander De Croo, cité dans le communiqué de l'aciériste.

La ministre belge de l'Énergie, Tinne Van der Straeten, s'est félicitée de cet investissement, «le plus important pour le climat en Belgique», tandis que le PDG d'ArcelorMittal, Aditya Mittal, a salué le «troisième projet majeur de décarbonation annoncé au cours des deux derniers mois par le groupe». La sidérurgie est une activité particulièrement polluante: combinée avec le ciment, la production d'acier représente 7% des émissions de CO2 sur la planète.

(L'essentiel/afp)