Accord

15 juin 2017 22:07; Act: 16.06.2017 15:16 Print

Athènes va recevoir un versement d'argent frais

Après des semaines de désaccords et de retards, les créanciers de la Grèce, zone euro et FMI, se sont entendus jeudi au Luxembourg sur une aide de 8,5 milliards d'euros.

storybild

Le nouveau déboursement accordé à la Grèce, qui s'élève à 8,5 milliards d'euros, lui permettra ainsi de rembourser in extremis plus de 7 milliards d'euros de créances dues en juillet. (photo: AFP)

op Däitsch
Sur ce sujet

Les Grecs n'obtiendront pas, dans l'immédiat, les mesures d'allègement de leur dette colossale (179% du PIB) qu'ils réclament depuis des mois, mais la zone euro leur a apporté «des précisions» sur ce qui pourrait leur être accordé plus tard. «Je suis heureux d'annoncer que nous avons conclu un accord sur tous les éléments», s'est félicité Jeroen Dijsselbloem, le président de l'Eurogroupe, qui réunit les ministres des Finances de la zone euro, à l'issue d'une réunion au Luxembourg, en présence de la directrice générale du FMI, Christine Lagarde.

L'accord conclu jeudi soir, qui ne faisait guère de doute étant donné l'optimisme unanime affiché avant la réunion, constitue un véritable soulagement pour la zone euro. Il permet de relancer enfin le troisième plan d'aide au pays de 86 milliards d'euros, signé en juillet 2015, qui patinait depuis des mois, à cause de divergences entre des membres de la zone euro - essentiellement l'Allemagne - et le FMI. Le nouveau déboursement accordé à la Grèce, qui s'élève à 8,5 milliards d'euros, lui permettra ainsi de rembourser in extremis plus de 7 milliards d'euros de créances dues en juillet, repoussant le risque d'une crise estivale.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Roxio le 16.06.2017 09:44 Report dénoncer ce commentaire

    Qui essayons-nous de sauver ? la Grèce ou l'euro ?

Les derniers commentaires

  • Roxio le 16.06.2017 09:44 Report dénoncer ce commentaire

    Qui essayons-nous de sauver ? la Grèce ou l'euro ?

    • allhumansafterall le 16.06.2017 13:10 Report dénoncer ce commentaire

      les deux. et sinon je propose de faire un tour par la bas et voir les conditions de vie de gens qui n'ont rien à voir avec ces histoires. C'est franchement désolant. 13-14 coupes dans les retraites et pas fini.. imaginez un retraité au Luxembourg ayant 3000€ par mois en finir avec 800€... vu les prix du coin.. c'est horrible sans parler de ceux qui ont moins.

    • @énien le 16.06.2017 13:55 Report dénoncer ce commentaire

      La fraude fiscale de masse est en grande partie à l'origine des ennuis de la Grèce. C'est une tradition dans ce pays de travailler au noir ou de ne pas déclarer une partie de ses revenus (cf. chauffeur de taxi qui ne font jamais tourner leur taximètre et font donc une très grande majorité de leurs courses sans les déclarer)... Ces gens là, je ne les plains pas. Par contre, je plains les honnêtes citoyens qui paient les pots cassées d'une politique fiscale désastreuse.