Bilan financier au Luxembourg

26 février 2015 11:59; Act: 26.02.2015 13:10 Print

AXA a connu une belle croissance en 2014

LUXEMBOURG - L'assureur a publié, jeudi, un bilan en hausse pour l'année écoulée. C'est une nouvelle fois les primes d'assurances vie qui expliquent une croissance de 14,5% des résultats.

storybild

«En 2015, nous allons pousser encore plus loin notre démarche d’amélioration continue de l’attractivité des produits», souligne Marie-Hélène Massard, CEO d’AXA Luxembourg. (photo: AXA)

Sur ce sujet
Une faute?

Malgré un climat économique difficile, AXA Luxembourg continue de voir son chiffre d’affaires augmenter ces dernières années. Après une année 2013 qualifiée de «solide » avec un niveau de primes global de 214,1 millions d'euros, la branche luxembourgeoise de l’assureur français a atteint un chiffre d’affaires de 245, 3 millions d’euros en 2014. Cette hausse de 14,5% s’explique une nouvelle fois par «une belle dynamique de croissance des primes en assurances vie».

Pour 2014, AXA revendique un chiffre d’affaires de 143,1 millions d’euros sur cette activité (+27,9%). C’est à nouveau le marché des particuliers qui permet à l’assureur d’enregistrer cette «belle progression» grâce à «des taux de rendements attractifs sur la nouvelle activité Wealth Management». Pour les entreprises, le chiffre d’affaires de cette activité a atteint 47,8 millions d’euros (+20,5%). Pour la branche assurance non-vie, les résultats restent relativement stables avec un encaissement de 102,3 millions d’euros en 2014, contre 102,4 millions en 2013.

Avec le souci de se distinguer des autres acteurs du marché par une approche responsable et l’excellence du service, AXA Luxembourg estime avoir augmenté le niveau de satisfaction de ses clients. «Notre programme de transformation porte ses fruits. En 2015, nous allons pousser encore plus loin notre démarche d’amélioration continue de l’attractivité des produits que nous offrons et de la qualité de service que nous délivrons», souligne Marie-Hélène Massard, CEO d’AXA Luxembourg dans un communiqué publié jeudi.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).