Bière au Luxembourg

28 avril 2016 09:00; Act: 28.04.2016 14:21 Print

Battin se veut à cheval sur les livraisons de bières

BASCHARAGE - Le brasseur renoue cet été avec une vieille tradition: la livraison par chariot tracté par des chevaux.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Battin plongera l’amateur de bière au cœur du XXe siècle, cet été. La marque de la Brasserie nationale, née en 1937, va renouer avec une tradition: la livraison de fûts de bières avec un chariot brassicole, tracté par des chevaux. «À l’époque, chaque brasserie avait son étable, et les équipes étaient très fières de leur attelage. Les chevaux avaient alors une grande valeur économique, comme les camions aujourd’hui», rembobine Christian Theis, marketing manager de la brasserie.

L’entreprise a investi une trentaine de milliers d’euros pour acheter et faire concevoir un véhicule hippomobile qui reprend l’allure des chariots d’époque. D’un poids de 1 600 kilos, il embarquera jusqu’à 35 fûts de 30 litres qui seront livrés aux cafés et restaurants travaillant avec la marque. L’équipage débutera son périple à la mi-mai, à Esch-sur-Alzette, berceau de Battin, avant de parcourir plusieurs villes du pays.

Pour Frédéric de Radiguès, directeur général de la société, «le but est de faire passer un message d’authenticité, de qualité et de générosité des brasseurs d’antan». Car le périple sera aussi l’occasion de faire partager les bières spéciales. Petite entorse au passé, le chariot est en effet équipé de deux tireuses...

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Norbert le 28.04.2016 11:22 Report dénoncer ce commentaire

    Ces véhicules auront-il des éclairages réglementaires, des roues hiver, et j'espère que les conducteurs ramasseront le crottin.

  • Authenticité le 28.04.2016 16:15 Report dénoncer ce commentaire

    C'est clair que brasser à Bascharage la bière emblématique d'Esch-sur-Alzette sent bon "l'authenticité, la qualité et la générosité". Ils me font penser au "bossu" du diptyque de Pagnol qui voulait cultiver "lotentique".

  • Dom le 28.04.2016 12:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Classe je ne boirais plus que de la Battin

Les derniers commentaires

  • Charles Lommel le 30.04.2016 11:10 Report dénoncer ce commentaire

    c'est formidable.

  • Den Denis le 28.04.2016 17:00 Report dénoncer ce commentaire

    La Battin est excellente!

  • Authenticité le 28.04.2016 16:15 Report dénoncer ce commentaire

    C'est clair que brasser à Bascharage la bière emblématique d'Esch-sur-Alzette sent bon "l'authenticité, la qualité et la générosité". Ils me font penser au "bossu" du diptyque de Pagnol qui voulait cultiver "lotentique".

  • marie ange le 28.04.2016 16:02 Report dénoncer ce commentaire

    super génial !

  • Vecse le 28.04.2016 12:53 Report dénoncer ce commentaire

    Originale comme idée, mais espérons qu'ils ne comptabiliseront pas le temps du trajet au frais de transports!