Résultats 2017

29 janvier 2018 09:53; Act: 29.01.2018 10:02 Print

Bénéfice net en hausse pour l'Espagnol Bankia

La banque espagnole, dont le nom est lié à diverses scandales et à la crise financière de 2009, a annoncé lundi ses chiffres pour l'année 2017.

storybild

Bankia dit avoir quelque peu assaini ses comptes. (photo: AFP/Jose Jordan)

Sur ce sujet
Une faute?

La quatrième banque espagnole, Bankia, a annoncé lundi une hausse de son bénéfice net de 1,4% en 2017, à 816 millions d'euros, en vantant l'augmentation du nombre de ses clients. Ce bénéfice se situe cependant à 505 millions, en baisse de 37,3% par rapport à 2016, lorsque les calculs prennent en compte l'effet de la fusion avec une autre banque publique, Banco Mare Nostrum (BMN).

Bankia est détenue à 61% par le fonds de restructuration des banques espagnoles créé en 2009 par le gouvernement. «Nous avons terminé le plan de restructuration, mené à bien la fusion avec BMN et avancé dans le processus de privatisation», tout en augmentant les bénéfices «en s'appuyant sur un fort dynamisme commercial», a déclaré son président, José Ignacio Goirigolzarri. La banque dit avoir augmenté de 158 000 personnes sa base de clientèle en 2017. Elle a augmenté son taux de fonds propres durs, qui mesure sa solidité financière, à 12,33%. Elle a par ailleurs réduit son taux de créances douteuses à 8,5%, contre 9,8% fin 2016. Cependant, après l'intégration de BMN, le montant des créances douteuses reste de 12,1 milliards.

L'État espagnol avait repoussé à 2019 la privatisation totale de la banque, espérant d'ici là une augmentation de la valeur boursière de Bankia, qui permettrait à l'État de récupérer davantage d'argent. Le nom de Bankia, née en 2010 de la fusion de caisses d'épargne en difficulté, est entaché de multiples scandales en Espagne. Le principal concerne l'introduction en Bourse de la banque en juillet 2011, soupçonnée d'avoir été frauduleuse. L'opération avait tourné au fiasco, ruinant des centaines de milliers de petits actionnaires. Bankia avait été sauvée par la nationalisation et par les fonds européens.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.