Au premier semestre

27 juillet 2018 08:12; Act: 21.08.2018 14:10 Print

Bénéfice net en repli de 17,3% pour SES

BETZDORF - SES a publié vendredi un bénéfice net en repli de 17,3% sur le premier semestre, mais a confirmé l'ensemble de ses objectifs pour l'exercice en cours à moyen terme.

storybild

SES revendique la distribution de 7 941 chaînes au niveau mondial. (photo: Editpress)

Sur ce sujet

Sur la première moitié de l'année, le groupe luxembourgeois a vu son chiffre d'affaires reculer de 6,4%, à 981,4 millions d'euros, principalement du fait d'effets de changes négatifs (-0,5% à taux de change constants). «Nous avons réalisé un premier semestre solide, totalement en ligne avec nos attentes. Il est satisfaisant de constater que nos revenus sous-jacents sont de nouveau en croissance, nourris par une performance soutenue notamment des segments aéronautiques et gouvernementaux», s'est satisfait le PDG de l'opérateur européen de satellites, Steve Collar, cité dans le communiqué.

Les «revenus sous-jacents» du groupe correspondent au chiffre d'affaires de son cœur d'activité (vente de capacités satellitaires, services et équipements associés), une fois exclus les effets de variations périodiques. Les résultats de l'opérateur restent toujours tributaires de son principal secteur d'activité, le segment vidéo, qui représente 67% de son chiffre d'affaires global et a terminé le semestre en baisse de 5,9% (-2% à taux de change constant), à 658,5 millions d'euros, dans un contexte global toujours difficile pour le marché.

Capacité en hausse

Parmi les indicateurs suivis pour le secteur, SES revendique la distribution de 7 941 chaînes au niveau mondial, en hausse de 3% sur un an, dont 2 765 en haute définition, en hausse de 7%, et l'arrivée des premières chaînes ultra-haute définition. Le segment réseaux, qui regroupe les services de connectivité et ceux aux gouvernements, est pour sa part en repli de 6,2%, principalement du fait de taux de changes négatifs (+3,9% à taux de change constant), à 322,2 millions d'euros. Si la connectivité par satellite continue de baisser (-18,4%), les services au gouvernement viennent compenser avec une reprise forte de l'activité (+9,1%).

Indice important dans l'industrie satellitaire, les capacités de SES sont en augmentation avec le lancement réussi de quatre satellites durant les six premiers mois de l'année, dont un pour sa branche 03b. Le prochain lancement, pour O3b également, se fera en 2019. Au titre des perspectives, le groupe a précisé ses objectifs pour l'exercice en cours à voir ses revenus vidéos compris entre 1,32 et 1,335 milliard d'euros alors que ses revenus réseaux devraient être entre 660 et 690 millions d'euros. SES s'attend par ailleurs à voir sa marge d'Ebitda (excédent brut d'exploitation) autour de 63%, pour un chiffre d'affaires global qui devrait être compris entre 1,99 et 2,035 milliards d'euros.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.