Secteur bancaire

20 février 2018 08:43; Act: 20.02.2018 13:11 Print

BGL BNP Paribas rachète ABN AMRO Luxembourg

LUXEMBOURG - La banque a annoncé mardi le rachat des parts de la filiale luxembourgeoise de la banque néerlandaise. Les quelque 150 employés vont être conservés.

storybild

Carlo Thill, président du comité de direction de BGL BNP Paribas, évoque une consolidation de son établissement. (photo: Editpress/François Aussems)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

BGL BNP Paribas s'agrandit encore un peu au Luxembourg. La filiale luxembourgeoise de BNP Paribas a racheté la branche luxembourgeoise de la banque néerlandaise ABN AMRO. BGL a ainsi racheté «l'ensemble des actions émises par ABN AMRO Bank (Luxembourg) SA», précisent les deux entreprises dans un communiqué diffusé mardi.

La transaction, dont le montant n'a pas encore été communiqué, devrait être finalisée «au troisième trimestre 2018», est-il précisé. Elle doit cependant encore être validée par les autorités de régulation financières. Les activités d'ABN Amro Life, qui concernent notamment les assurances vie, seront transférées vers Cardif Lux Vie, filiale de BGL BNP Paribas qui gère aussi ce type de produits.

«Pas la taille critique»

La banque rachetée emploie actuellement 150 personnes à temps plein. Toutes seront conservées par BGL BNP Paribas, qui compte de son côté 4 000 collaborateurs, via un plan d'intégration qui sera communiqué plus tard dans l'année. Celui-ci sera élaboré en concertation avec les partenaires sociaux et terminé au moment où le rachat sera effectif, indique la banque, contactée par L'essentiel.

BNP veut ainsi «renforcer les positions clés que le groupe occupe au Luxembourg sur les marchés de la banque privée et de l'assurance». Le président de son comité de direction, Carlo Thill, évoque «le rôle actif et responsable dans le mouvement de consolidation qui caractérise actuellement le secteur». De son côté, ABN AMRO explique qu'elle n'était «pas en mesure d'acquérir la taille critique au Luxembourg», d'où cette décision de vendre la filiale. «Le transfert de nos activités vers BGL BNP Paribas est entièrement dans l'intérêt de nos clients», selon Pieter van Mierlo, CEO private banking d'ABN AMRO Bank.

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • jeannot le 20.02.2018 15:49 Report dénoncer ce commentaire

    On sait fort bien que le secteur financier luxembourgeois n' a plus aucun avenir avec l' échange des données; cela aura aussi des répercussions sur toutes les autres activités bancaires! Le dégraissage n'est que reporté..... La clairvoyance des hommes politiques luxembourgeois est affolante. Ce sont les meilleurs pour se tirer une balle dans le pied!!!

  • marco le 20.02.2018 19:03 Report dénoncer ce commentaire

    rebelote je plains les employes d'ABN

  • Jimmy le 20.02.2018 10:10 Report dénoncer ce commentaire

    L'éternel combat des rachats, le Gros mange le petit.. C'est juste un combat entre quelques banques, BGL, BIL, et ING... Raiffeisen de toute façon en perte de vitesse et spuerkess est carrément à l’abondant des citoyens, si il n'y a que l'état qui la maintient...

Les derniers commentaires

  • Stefbot le 20.02.2018 19:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fortis avait coulé pour ce rachat

    • Roger/Tricard le 20.02.2018 21:09 Report dénoncer ce commentaire

      Fortis rachetait toutes les activités retail et private d'ABN AMRO (100x plus gros qu'abn lux tout seul). Il faut comparer ce qui est comparable

  • marco le 20.02.2018 19:03 Report dénoncer ce commentaire

    rebelote je plains les employes d'ABN

  • jeannot le 20.02.2018 15:49 Report dénoncer ce commentaire

    On sait fort bien que le secteur financier luxembourgeois n' a plus aucun avenir avec l' échange des données; cela aura aussi des répercussions sur toutes les autres activités bancaires! Le dégraissage n'est que reporté..... La clairvoyance des hommes politiques luxembourgeois est affolante. Ce sont les meilleurs pour se tirer une balle dans le pied!!!

  • Jimmy le 20.02.2018 10:10 Report dénoncer ce commentaire

    L'éternel combat des rachats, le Gros mange le petit.. C'est juste un combat entre quelques banques, BGL, BIL, et ING... Raiffeisen de toute façon en perte de vitesse et spuerkess est carrément à l’abondant des citoyens, si il n'y a que l'état qui la maintient...

    • Marcel le 20.02.2018 11:48 Report dénoncer ce commentaire

      De toute façon, le GdL ne peut vivre éternellement sur le dos du secteur financier. il est grand temps de trouver de vraies solutions.

  • père Lustucru le 20.02.2018 09:30 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qui restera des employés n'auront qu'a traverser la route......