CUC contre dollar

25 septembre 2020 07:46; Act: 25.09.2020 10:00 Print

Bientôt une seule monnaie circulera à Cuba

C'est un système unique au monde: à Cuba, deux monnaies locales cohabitent depuis 26 ans, mais le gouvernement communiste prévoit de bientôt n'en garder qu'une.

storybild

L'économie cubaine, acculée par les sanctions américaines et la pandémie de coronavirus, devrait chuter de 8% cette année. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

C'est un système unique au monde: à Cuba, deux monnaies locales cohabitent depuis 26 ans, mais le gouvernement communiste prévoit de bientôt n'en garder qu'une, dont le cours risque de souffrir face au dollar, récemment réintroduit sur l'île. Le processus, repoussé depuis des années dans l'attente du meilleur moment pour le faire, pourrait finalement survenir dans le pire contexte, alors que l'économie cubaine, acculée par les sanctions américaines et la pandémie de coronavirus, devrait chuter de 8% cette année, selon les prévisions de la Cepal, commission économique de l'ONU pour l'Amérique latine.

Voici cinq points-clés pour comprendre la réforme: première victime: le peso convertible ou CUC, aligné sur le dollar et né justement pour accompagner puis remplacer cette devise, en circulation sur l'île de 1994 à 2004. Il disparaîtra pour ne laisser place qu'au peso cubain ou CUP, qui vaut 24 fois moins. Le gouvernement assure que l'épargne en CUC ne sera pas dévaluée. Ces dernières années, le CUC a perdu sa convertibilité en dollar, car le gouvernement a dépensé les billets verts servant de garantie à cette monnaie. C'est le grand changement de ces derniers mois à Cuba: le retour du dollar, depuis octobre 2019, avec l'ouverture de magasins d'électroménager et alimentaires où l'on ne peut payer qu'en devise étrangère et par carte bancaire. De quoi doper la demande pour le dollar, qui s'échange désormais sur le marché noir à 1,50 CUC.

De quoi rendre illisibles les comptes de l'économie cubaine

À Cuba, un citoyen lambda fait le plein avec une essence à 1 CUC le litre, soit 24 CUP. Mais une entreprise d’État bénéficie d'un taux allégé, tout comme pour ses importations, et ne paie son litre de carburant qu'1 CUP (0,04 dollar). Comme les entreprises d'Etat représentent 80% de l'économie, l'effet de distorsion est énorme. C'est une «planche de survie» pour les entreprises non rentables, a reconnu récemment le conseiller du ministère de l’Économie Lazaro Toirac. L'effet joue en sens inverse pour celles qui exportent, payées seulement un CUP par dollar gagné.

De quoi rendre illisibles les comptes de l'économie cubaine, qui reposent en grande partie sur des taux artificiels. L'unification monétaire signifie en finir avec le taux préférentiel accordé aux entreprises d’État: cela fera grimper leurs coûts de production et donc leurs prix. Beaucoup risquent la faillite. Face à cette situation, plusieurs experts suggèrent de subventionner les produits de première nécessité, ou d'augmenter les salaires, 70% de la population active travaillant pour l’État.

La réforme devrait en tout cas accélérer le développement du secteur privé, mieux préparé car travaillant déjà en taux réels. Le but, à terme, est d'obtenir un taux de change réaliste du CUP, en fonction du marché, même si au départ il devra encore cohabiter avec le dollar, considéré comme une monnaie plus solide. «Ce n'est un secret pour personne que l'unique monnaie qui restera en circulation à Cuba sera le CUP, et l'objectif est de le rapprocher d'un taux de change qui puisse être reconnu par rapport aux devises internationales, afin de clarifier les transactions», selon Lazaro Toirac.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • bonne chose le 25.09.2020 11:24 Report dénoncer ce commentaire

    tres bonne chose, pourquoi tjs se referer au Dollards. ca sera dur pour eux mais au moins ils seront plus independant.

Les derniers commentaires

  • bonne chose le 25.09.2020 11:24 Report dénoncer ce commentaire

    tres bonne chose, pourquoi tjs se referer au Dollards. ca sera dur pour eux mais au moins ils seront plus independant.