Distribution

08 septembre 2020 11:56; Act: 08.09.2020 12:11 Print

Bio c'Bon placée en redressement judiciaire

L'enseigne française de distribution spécialisée, qui est également implantée en Europe, est en difficulté financière. Elle intéresse plusieurs acteurs du secteur.

storybild

Bio c'Bon emploie 1 500 personnes et possède 158 magasins en propre. (photo: Bio c'Bon )

Sur ce sujet
Une faute?

L'enseigne de distribution spécialisée Bio c'Bon, en difficulté financière et qui intéresse plusieurs acteurs du secteur, a été placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Paris, a annoncé le groupe, mardi, dans un communiqué. «Cette décision s'inscrit dans le cadre du processus de cession concurrentielle qui a été initié durant l'été», explique Bio c'Bon, qui avait indiqué, fin août, avoir reçu cinq marques d'intérêt d'autres groupes. Le placement en redressement judiciaire va «permettre aux différents acteurs qui avaient manifesté un intérêt pour notre enseigne de remettre une offre de reprise formelle».

Cité dans le communiqué, le président de Bio c'Bon Thierry Chouraqui s'est dit «positif» en ce qui concerne l'avenir de l'entreprise, «car les multiples marques d'intérêts qui se sont manifestées semblent rassurantes». «Et nous sommes confiants que l'option retenue sera celle qui permettra d'assurer le plus durablement les emplois du groupe», plaide-t-il.

Le groupe familial Zouari, actionnaire de référence de l'enseigne de surgelés Picard et l'un des principaux franchisés de Casino, a déjà manifesté son intérêt. Carrefour, Casino et les enseignes spécialisées Biocoop, La Vie Claire et Naturalia seraient aussi intéressés, selon Le Figaro. Fondé en 2008 par Thierry Brissaud, Bio c'Bon emploie 1 500 personnes et possède 158 magasins en propre. Troisième distributeur spécialisé en France en termes de parts de marché derrière Biocoop et Naturalia, il est le seul à s'être implanté à l'étranger avec près de 40 points de vente en Italie, Espagne, Suisse, Belgique et Japon.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • nimportekoi le 08.09.2020 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    et on rachète les entreprises risquant de tomber en faillite à bas prix, quel monde...

Les derniers commentaires

  • nimportekoi le 08.09.2020 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    et on rachète les entreprises risquant de tomber en faillite à bas prix, quel monde...

    • André le 09.09.2020 08:50 Report dénoncer ce commentaire

      Le Bio, c’est la production de produits alimentaires de façon saine. Rien à voir avec le gout (bon). Par ailleurs, je passes souvent devant un super marché bio bon. Aucune envie d’y entrer, le choix produit est un amoncellement délirant. Cette enseigne n’a fait que dupliquer un hyper marché. Elle n’a jamais compris ce qui faisait le succès du bio, qui est souvent la simplicité.