Aviation

28 octobre 2020 13:13; Act: 28.10.2020 14:52 Print

Boeing va sabrer 7 000 emplois supplémentaires

Boeing, toujours sous pression de la pandémie et de la crise du 737 MAX, indique ce mercredi qu'il va réduire son nombre total d'employés à 130 000, d'ici 2021.

storybild

En cinq mois, entre octobre 2018 et mars 2019, le Boeing 737 MAX a subi deux crashs. (photo: AFP/Jason Redmond)

Sur ce sujet
Une faute?

Boeing, toujours sous pression de la pandémie et de la crise du 737 MAX, prévoit de supprimer 7 000 emplois supplémentaires d'ici fin 2021, pour faire passer son effectif total à 130 000 employés, contre 160 000 en début d'année. Le groupe a encore vu son chiffre d'affaires reculer de 29% au troisième trimestre et a enregistré sur la période une perte nette de 449 millions de dollars (383 millions d'euros environ).

Il avait déjà annoncé au printemps, juste après la début de la propagation à grande échelle du Covid-19, une réduction de 10% de ses effectifs, ce qui s'était traduit par le départ de 19 000 salariés. Environ 3 000 personnes ont dans le même temps été embauchées dans la division défense de l'entreprise. Dave Calhoun, le PDG, avait prévenu en juillet que des suppressions supplémentaires étaient à prévoir. Il a souligné mercredi dans une lettre aux salariés vouloir donner la priorité aux départs volontaires et aux départs à la retraite anticipés «afin de limiter l'impact sur les employés et l'entreprise».

«Transformer l'entreprise»

«La pandémie mondiale continue à exercer une pression sur nos activités ce trimestre, et nous nous alignons sur cette nouvelle réalité en gérant étroitement nos liquidités et en transformant notre entreprise pour qu'elle soit plus tranchante, plus résiliente et plus durable à long terme», a-t-il remarqué dans le communiqué de résultats. Alors que le trafic aérien reste fortement touché par la pandémie, et que les compagnies multiplient les annulations de commandes de nouveaux avions, Boeing n'a livré que 28 appareils pendant le trimestre, faisant chuter les revenus de sa division d'aviation commerciale de 55% à 3,6 milliards de dollars.

Boeing attend toujours le feu vert des autorités pour faire voler son avion-phare, le 737 MAX, cloué au sol depuis mars 2019 après deux accidents ayant fait 346 morts. Il reste encore plusieurs étapes à franchir avant que l'agence américaine de l'aviation, la FAA, n'annule l'ordre d'immobilisation au sol. Boeing avait estimé en juillet que les livraisons pourraient reprendre d'ici la fin de l'année et n'a pas donné de nouvelles indications sur ce sujet mercredi. Le groupe, qui a déjà réduit la cadence de production de ses avions, ne prévoit pas pour l'instant de diminuer encore plus le rythme de fabrication.

La division consacrée à la défense, l'espace et la sécurité a de son côté vu ses recettes diminuer de 2%, à 6,8 milliards de dollars. Le chiffre d'affaires de celle dédiée aux services aux clients, comme la maintenance des avions, a reculé de 21% à 3,7 milliards de dollars. Le titre du groupe grappillait 0,2% dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la séance officielle à la Bourse de New York.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • luxo le 28.10.2020 17:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chaque fois qu’un constructeur d’avion ou une compagnie aérienne réduit ses effectifs, j ‘applaudi. Si Luxair réduit des vols et son personnel, cela signifie que plus de luxembourgeois restent dans notre beau pays pour les vacances.

  • veritis le 28.10.2020 18:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et dire que les actions ont rapporter des milliards.

  • Baron Rouge le 28.10.2020 15:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sabrer le champagne ?

Les derniers commentaires

  • veritis le 28.10.2020 18:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et dire que les actions ont rapporter des milliards.

  • luxo le 28.10.2020 17:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chaque fois qu’un constructeur d’avion ou une compagnie aérienne réduit ses effectifs, j ‘applaudi. Si Luxair réduit des vols et son personnel, cela signifie que plus de luxembourgeois restent dans notre beau pays pour les vacances.

  • le canard enchaîné le 28.10.2020 15:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvres actionnaires ils vont perdre du fric ....quelle tristesse...........

  • Baron Rouge le 28.10.2020 15:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sabrer le champagne ?