Luxembourg/États-Unis

18 décembre 2018 11:10; Act: 18.12.2018 14:55 Print

Bofferding nourrit des ambitions aux États-​​Unis

BASCHARAGE – La Brasserie nationale compter tripler les ventes de sa bière Bofferding, aux États-Unis, d’ici 2020.

storybild

Georges Lentz, administrateur délégué de la Brasserie nationale (au centre), a signé un nouveau contrat de distribution exclusif avec Ansay International. (photo: Bofferding)

Sur ce sujet
Une faute?

Les saveurs luxembourgeoises s’exportent jusqu’aux États-Unis. La société familiale Ansay International, installée dans le Wisconsin, distribue dans la région du Middle West les vins de la Moselle, les cidres Ramborn, des produits de la Moutarderie de Luxembourg, mais aussi les bières Bofferding.

La Brasserie nationale, qui produit le breuvage houblonné, a indiqué ce mardi, dans un communiqué, avoir signé un nouveau contrat de distribution exclusif avec Ansay International.

5 000 hectolitres d'ici 2020

Les bières Bofferding, déjà présentes depuis plus de 10 ans sur le continent américain, continueront de s’y vendre, avec un objectif qualifié d’ambitieux: «Tripler les ventes pour atteindre 5 000 hectolitres (hl) d’ici 2020». Pour comparaison, l’entreprise a écoulé au total quelque 150 000 hectolitres de bières en 2017.

Ansay Int. est dirigé par Mike Ansay, consul honoraire du Grand-Duché avec juridiction sur l’état de Wisconsin, et sa fille Kate. L’entreprise importatrice de produits luxembourgeois, aussi active dans le secteur bancaire, est installée à Port Washington. Une petite ville où, chaque année au mois d’août, les habitants célèbrent la «Luxembourg Fest».

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Relativité le 18.12.2018 12:01 Report dénoncer ce commentaire

    Port Washington, une "petite ville" avec 11.000 habitants, alors que là-bas, on parle plutôt d'un tout "petit village" ?

  • N@t_033 le 18.12.2018 13:10 Report dénoncer ce commentaire

    j'aime beaucoup cette bière . elle fait partie de mon rituel d'arrivée (et de départ) avec une wurst sur le parking d'un supermarché bien connu!

  • Paul le 18.12.2018 11:47 Report dénoncer ce commentaire

    Autrement dit, un micro-business très local géré sur place par des anciens du pays. Vraiment pas de quoi rouler des mécaniques.

Les derniers commentaires

  • Luxo le 19.12.2018 04:50 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne suis pas contre que l'on vende de la Boff aux USA, mais à condition qu'elle soit produite sur place. Transporter de la bière de luxe de l'autre coté de l'Atlantique contribue au réchauffement climatique . Surtout qu'en Amérique ils savent aussi faire des bonnes bières.

    • Sacré Luxo le 20.12.2018 15:40 Report dénoncer ce commentaire

      Luxo, que tu sois pour ou contre...ton avis les importe peu! ;o)

  • Merci le 18.12.2018 18:50 Report dénoncer ce commentaire

    Excellent, Merci Mr Lentz de faire rayonner le pays à l'étranger.

  • sosa le 18.12.2018 18:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Paul vous faites quoi vous en 2020...autant de belles perspectives si petites soient elle

  • Luther le 18.12.2018 13:14 Report dénoncer ce commentaire

    Quand cette entreprise écopera d'une amende de quelques milliards, sous un pretexte quelconque, elle sera en faillite...

  • N@t_033 le 18.12.2018 13:10 Report dénoncer ce commentaire

    j'aime beaucoup cette bière . elle fait partie de mon rituel d'arrivée (et de départ) avec une wurst sur le parking d'un supermarché bien connu!