Commission européenne

20 novembre 2019 12:33; Act: 20.11.2019 14:27 Print

Bruxelles épingle huit pays pour leurs budgets

Les prévisions budgétaires de huit membres de la zone euro pourraient ne pas être conformes aux règles de l'Union européenne, a indiqué mercredi la Commission.

storybild

Des pays qui présentent déjà une mauvaise situation budgétaire pourraient encore aggraver leur situation l'année prochaine, déplore Valdis Dombrovskis. (photo: AFP/Kenzo Tribouillard)

Sur ce sujet
Une faute?

La Commission européenne a épinglé mercredi huit pays, estimant que leurs prévisions budgétaires pour 2020 présentaient «un risque de non-conformité» avec les règles européennes. Il s'agit de la France, l'Italie, la Slovénie, la Slovaquie, la Finlande, l'Espagne, le Portugal et la Belgique. Selon Bruxelles, les budgets présentés par ces pays sont susceptibles de s'éloigner des objectifs qui leur avaient été fixés.

L'effort fourni par ces membres de la zone euro pour assainir leurs dépenses publiques «est inférieur à ce qui est recommandé» par l'UE, a souligné le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici. Parmi les États concernés, quatre (la France, l'Italie, la Belgique et l'Espagne) peinent en outre «à réduire leur dette publique trop élevée», a souligné M. Moscovici, qui les «invite à poursuivre des politiques budgétaires prudentes». «Ces quatre pays n'ont pas suffisamment profité des périodes économiques favorables pour assainir leurs finances, a souligné le vice-président de la Commission, Valdis Dombrovskis. En 2020, ils ne prévoient aucun ajustement budgétaire significatif, voire une expansion budgétaire: cette situation est inquiétante».

L'endettement de la France, qui atteindra 98,9% de son produit intérieur brut (PIB) en 2020, devrait croître en 2021 à 99,2% de son PIB. En Italie, le déficit devrait se porter à 2,3% en 2020, puis 2,7% en 2021, une situation qui inquiète les Européens, étant donnée l'énorme dette du pays. Celle-ci atteindra en effet 136,8% du PIB l'an prochain, puis 137,4% du PIB en 2021. Le deuxième ratio le plus important après la Grèce. Contrairement à l'an passé, où les relations ont été particulièrement tendues entre Bruxelles et le gouvernement populiste alors au pouvoir à Rome, l'heure est cependant au dialogue.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Keulen le 20.11.2019 15:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La finance avant le peuple !! Les pays sont étouffés, un après l’autre il s’écroule. Rien ne s’améliore, c’est même tout le contraire ça s’empire, dramatiquement, partout !

  • zorro le 20.11.2019 14:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pas facile pour la france qui doit financer une armée qui a elle seule représente presque l'Europe . pour cette raison que personne ne veux d'une armée européenne. trop cher

  • Marmic le 20.11.2019 14:07 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut abolir la règle des 3% qui n'est plus d'actualité et donner un bol d'air salutaire à l'Europe (celle des peuples et pas de la finance)

Les derniers commentaires

  • Ronaldo 1998 le 09.12.2019 04:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui Nico tous annulé et repartir à zéro pour tous le monde

  • Nico le 21.11.2019 12:39 Report dénoncer ce commentaire

    Tout le monde doit de l'argent à tout le monde... pourquoi ne pas tout annuler ?

  • Mimivergetures le 20.11.2019 22:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L heure est au dialogue avant l intervention

  • Keulen le 20.11.2019 15:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La finance avant le peuple !! Les pays sont étouffés, un après l’autre il s’écroule. Rien ne s’améliore, c’est même tout le contraire ça s’empire, dramatiquement, partout !

    • Pierre le 20.11.2019 15:35 Report dénoncer ce commentaire

      Une règle de budget, c'est pour une gestion saine, rien à voir avec privilégier la finance.

  • zorro le 20.11.2019 14:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pas facile pour la france qui doit financer une armée qui a elle seule représente presque l'Europe . pour cette raison que personne ne veux d'une armée européenne. trop cher