Investissement au Brésil

16 février 2020 15:41; Act: 17.02.2020 11:22 Print

Carrefour rachète 30 magasins au Brésil

L'enseigne française de distribution a annoncé dimanche une transaction à près d'un demi-milliard d'euros pour s'implanter au Brésil.

storybild

Carrefour a signé une transaction importante au Brésil. (photo: AFP/Pascal Guyot)

Sur ce sujet
Une faute?

Le distributeur Carrefour va acquérir 30 magasins «cash and carry» de l'enseigne Makro au Brésil pour environ 420 millions d'euros, a-t-il annoncé dimanche dans un communiqué. Les magasins «cash and carry», qui se présentent souvent sous forme d'entrepôts, permettent aux clients d'acheter en gros, et donc à bas prix, et en libre-service. La transaction porte sur 30 magasins (dont les murs de 22 magasins en pleine propriété et 8 en location) et 14 stations-services, situés dans 17 États du Brésil, pour un prix de 1,95 milliard de Reais (environ 420 millions d'euros), payé en numéraire, précise le groupe.

Ce dernier prévoit, dans les douze mois suivant la réalisation de l'opération, de convertir ces magasins sous sa propre enseigne brésilienne de «cash and carry» Atacadao, rachetée en 2007 et qui enregistre de bonnes performances. «Les nouveaux magasins s'ajouteront au réseau existant de 187 magasins d'Atacadao», avec lesquels ils offrent «une forte complémentarité géographique», ajoute le communiqué. Sur la totalité de l'Amérique latine, le groupe comptait fin juin 182 magasins de type «cash and carry».

«Cette opération est la plus importante réalisée par le groupe Carrefour au Brésil depuis l'acquisition d'Atacadao en 2007. Elle souligne notre volonté d'expansion dans nos formats de croissance, en ligne avec le plan de transformation Carrefour 2022. Avec cette opération, nous renforçons notre présence sur le marché brésilien, deuxième marché du groupe après la France», a déclaré Alexandre Bompard, le PDG de Carrefour. «Combinée à notre croissance organique, avec 20 nouveaux magasins Atacadao ouverts en 2019, cette acquisition correspond à une année et demie d'expansion et marque une avancée majeure pour Grupo Carrefour Brasil», a relevé pour sa part dans le document Noël Prioux, directeur général de Grupo Carrefour Brasil, la filiale du groupe français dans le pays.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • patience le 17.02.2020 07:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi faire comme les autres. Carrefour est une entreprise qui souhaite gagner sa vie et non faire du social. Ce n est pas un organisme d état. Ou est le problème qu ils s étendent au Brésil.

  • Amazon pousse Carrefour au Brésil le 17.02.2020 07:43 Report dénoncer ce commentaire

    Vu comme les clients commencent à déserter les hyper en France c'est un bon placement.

  • rice le 16.02.2020 16:42 Report dénoncer ce commentaire

    voila ou passe le fric du contribuable francais, le RICE pour preserver l' emploi est employze pour ca et mettre les gens a la porte en France, vive le capitalisme debridé, vive la macronnerie

Les derniers commentaires

  • patience le 17.02.2020 07:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi faire comme les autres. Carrefour est une entreprise qui souhaite gagner sa vie et non faire du social. Ce n est pas un organisme d état. Ou est le problème qu ils s étendent au Brésil.

  • Amazon pousse Carrefour au Brésil le 17.02.2020 07:43 Report dénoncer ce commentaire

    Vu comme les clients commencent à déserter les hyper en France c'est un bon placement.

  • sami le 16.02.2020 22:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour un groupe en grosse difficulte il na pas de mal a investir a l’etranger, cest quand meme honteux sachant que beaucoup de personne ont perdu leurs emploi et dautres restent a venir, merci patron

  • Grand Maître le 16.02.2020 18:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    MDR et ils font ses économies en France et nous chantent leur blablabla de difficultés habituelles de magouilles à la française.....

  • Jean II le 16.02.2020 17:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et oui fermetures et licenciements en France investissements au Brésil . Ils pouvaient faire la même chose en France non ?