Aviation

21 octobre 2020 09:32; Act: 21.10.2020 09:41 Print

Cathay Pacific réduit ses effectifs d'un quart

La compagnie hongkongaise, terrassée par la pandémie, prend une décision radicale pour tenter de faire face à l'effondrement historique du trafic aérien.

storybild

Le plan de restructuration se traduira par la suppression de 8 500 emplois au total. (photo: AFP/Anthony Wallace)

Sur ce sujet
Une faute?

La compagnie hongkongaise Cathay Pacific, terrassée par la pandémie, va réduire d'un quart ses effectifs et fermer sa filiale Cathay Dragon, pour tenter de faire face à l'effondrement historique du trafic aérien. Les compagnies aériennes du monde entier ont été plombées par la chute des voyages en raison du coronavirus et se préparent à un hiver douloureux, alors que le rebond qu'elles espéraient ne s'est pas matérialisé.

Fleuron asiatique, Cathay Pacific ne fait pas exception: elle a annoncé mercredi dans un communiqué un plan de restructuration qui se traduira par la suppression de 8 500 emplois au total, soit près du quart de ses effectifs, et la disparition pure et simple d'une de ses filiales. «La pandémie dans le monde continue d'avoir un effet dévastateur et la dure vérité est que nous devons fondamentalement restructurer le groupe pour survivre», a déclaré dans le communiqué le directeur général de la compagnie, Augustus Tang. Dans le détail, 5 300 employés basés à Hong Kong seront licenciés, de même que 600 autres basés ailleurs. Le reste des suppressions d'emplois provient des départs naturels et du gel des embauches. Cathay Dragon, appelé à disparaître, effectuait des vols court et moyen courriers en Asie, qui seront pour certains repris par Cathay Pacific et sa filiale low-cost HK Express, sous réserve de l'approbation des autorités aériennes.

«Je deviens vieux»

Ce plan de restructuration a été salué à la Bourse de Hong Kong, où le titre Cathay s'envolait de 5,8% mercredi matin. Mais la nouvelle a été brutale pour les employés. Michael, un steward de 31 ans de Cathay Dragon qui refuse que son nom de famille soit cité, a raconté à l'AFP qu'il n'avait pas pu entrer sur sa session de travail et en concluait que son poste faisait partie de ceux appelés à disparaître. «Je deviens vieux», se désole-t-il. «Dans quelques années, quand le virus sera finalement sous contrôle, il sera pour moi trop tard pour prétendre à mon poste».

Les compagnies aériennes ont vu leur chiffre d'affaires plonger de 80% sur un an au premier semestre, selon l'IATA, alors qu'elles ont toujours des frais fixes importants comme les salaires, le carburant, la maintenance, les taxes d'aéroport et désormais les coûts d'entreposage de leurs avions. Les efforts des compagnies pour tenter de persuader les voyageurs que prendre un avion est sûr d'un point de vue sanitaire ont peiné à convaincre. Mais ce sont surtout les restrictions ordonnées pour lutter contre le coronavirus, et dans le cas de Hong Kong une quarantaine de 14 jours obligatoire à l'arrivée, qui ont plombé le trafic. Des dizaines de compagnies ont engagé des plans de restructuration au coût social énorme.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • La Miss du Kirchberg d'URSS/Russie le 21.10.2020 12:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est clair que plus personne ne voyage, pas pour le tourisme mais pas non plus pour les voyages d'affaires. Les perspectives sont mauvaises ...

  • ClearView le 21.10.2020 11:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le virus chinois cause des dévastations considérables. La RPC de Pékin devrait payer les factures !

  • klibbertmech le 21.10.2020 11:07 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo! On a presque réussi à détruire tout un secteur en raison d'un virus peu létal!

Les derniers commentaires

  • La Miss du Kirchberg d'URSS/Russie le 21.10.2020 12:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est clair que plus personne ne voyage, pas pour le tourisme mais pas non plus pour les voyages d'affaires. Les perspectives sont mauvaises ...

  • ClearView le 21.10.2020 11:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le virus chinois cause des dévastations considérables. La RPC de Pékin devrait payer les factures !

  • klibbertmech le 21.10.2020 11:07 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo! On a presque réussi à détruire tout un secteur en raison d'un virus peu létal!