En France

25 janvier 2021 09:31; Act: 25.01.2021 11:27 Print

Contre le Covid, des start-​​up rivalisent d'inventions

Sprays nasaux, masques virucides ou désinfectants d'intérieur: des entreprises françaises rivalisent d'innovations techniques pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

storybild

La société ProNeem a conçu un masque «intelligent» imprégné d'un virucide. (photo: AFP/Nicolas Tucat)

Sur ce sujet
Une faute?

Chaque semaine, de nouveaux «gadgets» anticovid débarquent sur le marché, dont beaucoup sont conçus en France, par des PME voire des TPE, comme la marque Serge Ferrari en Isère qui a conçu un tissu antiCovid, à base de particules d'argent, ou encore l'entreprise montpelliéraine Pharma Nature qui vend des masques au cuivre.

À l'institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée Infection de Marseille, qui réalise notamment des prestations de service en laboratoire pour des sociétés privées, la crise sanitaire a ouvert «un gros marché: on reçoit beaucoup de demandes, du monde entier, pour tester des molécules, des produits, des matériaux virucides... On en refuse énormément», témoigne auprès de l'AFP le professeur Bernard La Scola. La société ProNeem, à Marseille, a ainsi conçu un masque «intelligent», imprégné d'un virucide. La jeune entreprise, connue pour un antiacarien naturel, utilise la même technique contre le nouveau coronavirus: une micro-encapsulation des actifs, qui permet au produit de pénétrer durablement les fibres textiles.

99,9% du virus éliminé

Son masque «Viral Stop», de catégorie 1, a passé tous les tests d’innocuité et d'efficacité imposés par la réglementation française et sera vendu dès la fin janvier dans les bureaux de tabac. ProNeem a été choisie par l'Afnor (association française de normalisation) pour réaliser des tests sur des masques «sport».

À première vue, «Viral Stop», déjà vendu une dizaine d'euros sur le site de ProNeem, ne diffère pas des autres masques en tissu. Sauf qu'il est imprégné d'un «lait» virucide, à base de chlorure d'argent, qui élimine 99,9% du virus en quelques minutes en détruisant sa membrane, selon l'expertise réalisée par un laboratoire indépendant sur le Covid-19. La dirigeante de ProNeem Nathalie Hagège, docteure en biologie moléculaire, vante un produit «économique et écologique, puisqu'il suffit de le laver une fois par semaine, quand il est sale».

Spray nasal

«C'est intéressant quand on le touche, car on évite la contamination par manipulation qu'on peut avoir avec un masque classique», a estimé auprès de l'AFP le médecin généraliste Pierre-Jacques Raybaud, diplômé en immunologie. ProNeem vend aussi son virucide directement en spray à pulvériser sur des tissus, espérant qu'il puisse servir, par exemple, à traiter «des vêtements, mais aussi pourquoi pas des sièges de cinéma ou d'avion». La PME de 20 salariés a déjà des commandes du Comité national olympique et sportif pour ses masques et a surtout décroché quatre contrats avec le gouvernement et des industriels en Corée du Sud.

Toujours en Provence, une autre start-up, P&B (pour «Pharma and Beauty») va lancer un spray nasal à base d'eau ionisée, connue pour ses propriétés antimicrobiennes, qui élimine 99% de la charge virale. L'objectif: avoir un effet préventif «après une prise de risque par exemple», explique Laurent Dodet, président de P&B, mais aussi «réduire la charge virale» chez les personnes infectées.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • . milou le 25.01.2021 10:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les entreprises rivalisent pour combattre le virus ou pour remplir leurs caisses publicité honteuse vis à vis des clients qui croient a toutes ces informations car tout les jours autres arnaque !!!!!

  • Luxo le 25.01.2021 13:17 Report dénoncer ce commentaire

    la plupart des produits sont plus efficaces que le couvre feu ou les vaccins pour éviter attraper le covid. Par contre le covid est devenu un énorme marché, une opportunité pour faire de l'argent avec la complicité des gouvernements. pourtant pas besoin de millions pour protéger la santé des habitants! Que l'on commence par le test de la balance et du pli cutané. Faire fondre la graisse chez les gros et grosses ne coûte rien au contribuable et cela améliore les finances de la CNS pour soigner les victimes d'accidents. A t'on peur que les médecins se plaignent de perdre des clients?

  • Pierre le 25.01.2021 13:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @bienfaisant et @. Vous êtes fatigants les râleurs et simples d’esprit...toujours à critiquer et les premiers à pleurnicher. Vous pensez peut-être que l’innovation, la recherche et le développement cela ne coûte rien ? Bon nombre d’entreprises en France et dans le monde se sont renouvelées et adaptées face à cette pandémie. Ils l’ont fait pour aider et venir en aide à la population et non uniquement pour “faire du fric” comme vous le prétendez. Si de surcroît, cela leur permet d’obtenir une certaine rentabilité, je dis tant mieux et bravo !

Les derniers commentaires

  • veritis le 25.01.2021 14:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pour lutter? non. pour ce faire un maximum d'argent avec des produits qui promettent du vent, oui. rare sont les vrais entreprises qui veulent faire du bien

  • écolo le 25.01.2021 13:31 Report dénoncer ce commentaire

    On ferait mieux de s’intéresser aux plantes, au vitamines et aux huiles essentielles pour soigner et prévenir les affections virales. Par exemple la colchicine un anti-inflammatoire à prouver son efficacité contre le covid. On connait l'importance des anti-oxydants pour augmenter les défenses immunitaires, pourtant depuis un an jamais la ministre de la santé n'a parler de l'importance de bien manger, par peur de se mettre à dos, les restaurateurs, les agriculteurs luxembourgeois et les actionnaires des supermarchés

  • Vindulux le 25.01.2021 13:23 Report dénoncer ce commentaire

    Que se passerait il si une épidémie de bonne santé arrivait au Luxembourg? Ce serait une catastrophe pour le PIB du pays et pour les médecins. Par contre ça permettrai de créer des milliers d'emplois manuels dans le secteur agricole pour produire une alimentation saine , sans lait, sans gluten et sans charcuterie et sans trop de viande. on serait contraint de réduire les salaires très élevés des fonctionnaires, mais ils gagneraient en qualité de vie sans SUV et sans Luxair.

  • Luxo le 25.01.2021 13:17 Report dénoncer ce commentaire

    la plupart des produits sont plus efficaces que le couvre feu ou les vaccins pour éviter attraper le covid. Par contre le covid est devenu un énorme marché, une opportunité pour faire de l'argent avec la complicité des gouvernements. pourtant pas besoin de millions pour protéger la santé des habitants! Que l'on commence par le test de la balance et du pli cutané. Faire fondre la graisse chez les gros et grosses ne coûte rien au contribuable et cela améliore les finances de la CNS pour soigner les victimes d'accidents. A t'on peur que les médecins se plaignent de perdre des clients?

  • Pierre le 25.01.2021 13:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @bienfaisant et @. Vous êtes fatigants les râleurs et simples d’esprit...toujours à critiquer et les premiers à pleurnicher. Vous pensez peut-être que l’innovation, la recherche et le développement cela ne coûte rien ? Bon nombre d’entreprises en France et dans le monde se sont renouvelées et adaptées face à cette pandémie. Ils l’ont fait pour aider et venir en aide à la population et non uniquement pour “faire du fric” comme vous le prétendez. Si de surcroît, cela leur permet d’obtenir une certaine rentabilité, je dis tant mieux et bravo !