PIB

18 janvier 2021 08:39; Act: 18.01.2021 12:35 Print

Croissance positive pour la Chine malgré la pandémie

Contrairement à la plupart des autres pays qui devraient annoncer une récession, la Chine enregistre une croissance de 2,3% pour l’année 2020.

storybild

Bien que sujet à caution, le chiffre officiel de la croissance chinoise est toujours scruté, vu le poids de la Chine dans l’économie mondiale. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Un PIB positif mais au plus bas depuis plus de 40 ans: la Chine a dégagé une croissance de 2,3% l’an dernier, malgré la pandémie de Covid-19, alors que la plupart des grandes économies restent en récession. Premier pays touché par l’épidémie, la Chine a connu au premier trimestre 2020 un repli historique de sa croissance (-6,8%), après des mesures de confinement sans précédent qui ont plombé l’activité.

L’amélioration progressive des conditions sanitaires à partir du printemps a toutefois permis au produit intérieur brut (PIB) de rebondir. Il s’est affiché en hausse de 6,5% sur un an au dernier trimestre, soit son niveau pré-pandémie, a indiqué lundi, le Bureau national des statistiques (BNS).

Pour l’ensemble de l’année 2020, la Chine enregistre 2,3% de croissance. Il s’agit d’un chiffre supérieur aux prédictions d’analystes sondés par l’AFP (+2%). Mais cette performance est bien moindre par rapport à celle de 2019, quand la croissance chinoise pointait à 6,1%, déjà à son niveau le plus bas en près de trois décennies.

Contrairement à la plupart des autres pays qui devraient annoncer une récession, «l’économie chinoise a connu une trajectoire enviable durant la majeure partie de 2020», estime l’analyste Xiao Chun Xu, de l’agence de notation Moody’s. Bien que sujet à caution, le chiffre officiel de la croissance en Chine est toujours scruté, vu le poids du pays dans l’économie mondiale.

Baromètre de la reprise espérée

La reprise de l’activité en Chine a été particulièrement notable en fin d’année, du fait de «la très forte demande» à l’étranger de produits médicaux et de matériel pour le télétravail (notamment des ordinateurs), souligne pour l’AFP, l’analyste Rajiv Biswas, du cabinet IHS Markit.

En décembre, la production industrielle de l’atelier du monde a atteint son taux de croissance le plus élevé de 2020, avec une progression de 7,3% sur un an. Signe de l’impact de la pandémie, la production industrielle n’a toutefois progressé que de 2,8% sur l’ensemble de l’année, le chiffre le plus faible au moins depuis le début du siècle. Les ventes de détail, principal indicateur de la consommation, ont de leur côté ralenti le mois dernier, avec une progression de 4,6% seulement sur un an, contre 5% en novembre.

L’économie chinoise «a fait face à une situation grave et complexe aussi bien dans le pays qu’à l’étranger (…) du fait notamment des énormes conséquences de l’épidémie» de Covid-19, a reconnu Ning Jizhe, un responsable du Bureau national des statistiques (BNS). Le score de 2,3%, que les économies occidentales peuvent lui envier, est pour la Chine son taux le plus faible, depuis la fin de l’ère maoïste en 1976.

Services à la peine

Sur le front de l’emploi, le taux de chômage, mesuré en Chine uniquement dans les zones urbaines, s’est établi en décembre à 5,2% (niveau inchangé par rapport à novembre). Particulièrement surveillé par le pouvoir, ce chiffre exclut de son calcul les millions de travailleurs migrants, fragilisés par la pandémie. Le taux de chômage avait atteint en février 2020 le record absolu de 6,2% de la population active urbaine.

La Chine a largement endigué l’épidémie de coronavirus sur son sol grâce à des tests, des confinements, des quarantaines et au suivi des déplacements. La vie a repris un cours quasi normal, à l’exception de nouveaux foyers dans la région limitrophe de Pékin et dans le nord-est du pays, où les autorités ont réimposé de strictes mesures de quarantaine. Certains secteurs, en particulier les services, restent pénalisés par la peur du virus. C’est le cas de la restauration: les ventes ont accusé une baisse de 16,6% sur l’ensemble de 2020.

Et la tendance pourrait bien se poursuivre cette année en cas de dégradation des conditions sanitaires en Chine, prévient l’analyste Ting Lu, de la banque d’affaires Nomura. Le Fonds monétaire international (FMI) a averti que les conséquences du virus pesaient toujours, en particulier sur la demande intérieure. L’institution a abaissé de 0,3 point sa prévision de croissance pour la Chine cette année, à 7,9%.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • relocaliser ! le 18.01.2021 12:23 Report dénoncer ce commentaire

    Grâce à qui ? à tous les pays qui y achètent quasiment tout à prix cassés, c'est-à-dire nous.

  • Communisme 2.0 le 18.01.2021 09:16 Report dénoncer ce commentaire

    Ils nous ont bien eu les Chinois...ils ont repris les affaires depuis longtemps et c'est pas un petit rhume qui va les arrêter leur conquête et bientôt le contrôle du commerce et de l'économie mondiale.

  • RabatJoie le 18.01.2021 12:54 Report dénoncer ce commentaire

    Ou comment une dictature communiste rachètera l'Afrique et l'occident...

Les derniers commentaires

  • Philoméne le 18.01.2021 19:26 Report dénoncer ce commentaire

    Xi Jinping acteur de Davos et de la mondialisation, s'est bien préparé à cette crise organisée. Il aura le dernier mot au dépend de ses amis américains et européens.

    • Dark le 18.01.2021 22:48 Report dénoncer ce commentaire

      Oui, et? Donc ça vous faire rire chez vous, en Russie?

  • Palamunitan le 18.01.2021 18:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Leur manoeuvre marche.

  • Dark le 18.01.2021 18:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et non le virus n'a pas disparu en chine et oui ils nous prennent pour des cons.

  • Dark le 18.01.2021 18:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils nous ont refilé le virus et produisent des masques à tours de bras...Une calamité.

  • Unicornsky d'URSS/Russie le 18.01.2021 16:55 Report dénoncer ce commentaire

    Déjà, aussi notre pays la Russie se prépare à soumettre à la RPC de Pékin, qui devient la première puissance mondiale et notre nouveau grand voisin, à ménager ...