Pour son entrée en Bourse

07 mars 2021 15:12; Act: 08.03.2021 10:05 Print

Deliveroo promet une prime à ses livreurs

La plateforme de livraison alimentaire promet de verser une rétribution exceptionnelle à ses livreurs dans le monde, à l'occasion de son entrée en Bourse.

storybild

Deliveroo «prévoit de verser un montant total de 16 millions de livres sterling (18,6 millions d'euros) à des livreurs partenaires sur les douze marchés» sur lesquels l'entreprise est présente. (photo: AFP/Tolga Akmen)

Sur ce sujet
Une faute?

La plateforme de livraison alimentaire Deliveroo a annoncé son intention de verser une rétribution exceptionnelle à ses livreurs dans le monde «pour les remercier», via un fonds qui se concrétisera «le jour d'une introduction en Bourse» à Londres, selon un communiqué publié dimanche. Deliveroo, dont l'application permet de commander des plats auprès de restaurants, «prévoit de verser un montant total de 16 millions de livres sterling (18,6 millions d'euros) à des livreurs partenaires sur les douze marchés» sur lesquels l'entreprise est présente, indique ce communiqué.

Cela représentera «une rétribution exceptionnelle de 10 000, 1 000, 500 ou 200 livres sterling (11 600, 1 160, 580 ou 230 euros)» par livreur concerné - en l'occurrence ceux qui ont pris le plus de commandes, ajoute la société. Avec un versement moyen de «440 livres environ». Ce fonds se concrétiserait le jour d'une introduction en Bourse, prévue à Londres mais dont Deliveroo n'a pas encore précisé la date.

Pratiques sociales contestées

«Les livreurs partenaires sont un pilier fondamental de notre activité, et nous voulons récompenser les efforts fournis, qui ont permis à Deliveroo de devenir l'entreprise qu'elle est aujourd'hui», explique le PDG et fondateur Will Shu, dans le communiqué. Et «depuis un an, ils ont permis à des restaurants de poursuivre leur activité, à des personnes vulnérables de se faire livrer et de rester à l'abri chez elles». Créée à Londres en 2013, Deliveroo travaille avec 115 000 restaurants dans 800 villes du monde, où elle compte 2 000 employés et environ 100 000 livreurs.

Les livreurs éligibles à la prime - environ 36 000 - devront avoir plus d'un an d'activité et effectué au moins 2 000 commandes, précise l'entreprise, dont la forte croissance ces dernières années s'est aussi accompagnée de contestations sur ses pratiques sociales. En particulier, la précarité des contrats de travail des livreurs lui a valu des mouvements de protestation en France et une condamnation en justice en Espagne. L'entreprise met en avant la couverture assurantielle (responsabilité civile et accident) gratuite offerte à ses livreurs et, pendant l'épidémie la mise à disposition de kits d'hygiène et d'une indemnité en cas d'incapacité de travail pour cause de Covid.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • luxo le 08.03.2021 05:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est pas une prime, mais les actions qu’il faut repartir entre les 100000 livreurs !

  • Taka le 08.03.2021 10:12 Report dénoncer ce commentaire

    « Le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses ! »

  • le canard enchaîné le 07.03.2021 19:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Félicitations pour votre générosité envers le personnel

Les derniers commentaires

  • Escroquerie légale le 08.03.2021 12:53 Report dénoncer ce commentaire

    Même principe que uber et prince consort. On utilise une appli pour mettre les gens en relation et le tour est joué. Pas de charges sociales, pas d'impôts à payer, pas de congés, pas de protection des travailleurs.etc. Sauf pour le livreur qui a besoin de nourrir sa famille, pour qui c'est à prendre ou à laisser!

  • Taka le 08.03.2021 10:12 Report dénoncer ce commentaire

    « Le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses ! »

  • Ngolo le 08.03.2021 10:10 Report dénoncer ce commentaire

    Préparez-vous à recueillir les cacahuètes que le patron va vous balancer et surtout préparez-vous à pédaler deux fois plus parce que, après ce beau geste, la direction va vous le reprocher pendant les 15 prochaines années.

  • Dorian le 08.03.2021 09:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J’ai eu le détail de la prime. L’entreprise a décidé d’accès cette prime exceptionnelle sur la sécurité de ses employés. Ainsi, tout nos livreurs auront une chambre à air et les 100 meilleurs se verront accorder une sonnette forte utile pour signaler au piéton qu’il doit se pousser pour nous laisser passer. Ceci évitera les pertes de temps si on s’en prend un.

  • luxo le 08.03.2021 05:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est pas une prime, mais les actions qu’il faut repartir entre les 100000 livreurs !

    • @luxo le 08.03.2021 09:16 Report dénoncer ce commentaire

      Oui comme ca il seront leur propre patron et feront n`importe quoi