En Belgique

09 janvier 2019 10:52; Act: 09.01.2019 11:24 Print

Des craintes pour 2 000 emplois à Proximus

Le premier opérateur télécoms belge, implanté au Luxembourg, a vu son action en bourse suspendue, sur fond de rumeurs, d'un plan de restructuration.

storybild

Le Premier ministre belge, Charles Michel, a convoqué pour mercredi la patronne de Proximus, Dominique Leroy, pour discuter de la situation. (photo: AFP/Virginie Lefour)

Sur ce sujet
Une faute?

L'action du premier opérateur télécoms belge Proximus, présent au Luxembourg via les marques Telindus et Tango, a été suspendue mercredi, a annoncé l'autorité des marchés financiers du pays (FSMA), sur fond de rumeurs d'un plan de restructuration qui pourrait menacer 2 000 emplois. «Nous allons diffuser un communiqué jeudi matin avant l'ouverture de la Bourse», a indiqué à l'AFP l'un des porte-paroles de l'opérateur historique.

Le Premier ministre belge, Charles Michel, a convoqué pour mercredi la patronne de Proximus, Dominique Leroy, pour discuter de la situation, selon le cabinet de M. Michel et le service de presse de Proximus. Mardi, le conseil d'administration de Proximus «s'est réuni pour discuter et approuver le budget 2019 et un plan à 3 ans (...) pour accélérer la transformation du groupe et préparer l'entreprise aux défis de l'avenir et à l'accélération de la digitalisation», selon un communiqué du groupe.

«Dans ce contexte, il a également été discuté de comment Proximus peut encore optimiser ses coûts, afin d'améliorer son efficacité dans un environnement de marché de plus en plus difficile», a-t-il ajouté. Selon les syndicats, cités par plusieurs organes de presse belges, 2 000 emplois seraient menacés, soit un emploi sur six au sein du groupe. Proximus se trouve particulièrement sous pression avec l'ouverture du marché des télécoms belges à un quatrième opérateur mobile de réseau. L'opérateur avait déjà fait savoir que l'on risquait «un effet de distorsion du marché qui entraînerait un ralentissement des investissements en infrastructure et en innovation», et qui aurait «inévitablement un impact sur l'emploi».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ladeux le 09.01.2019 11:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ou sont les difficultés de proximus, leader en Belgique. aucunes. toutes les lignes leurs appartiennent et les sous louent aux autres fournisseurs. le problème n'est donc pas la rentabilité mais plus tôt un problème d'actionnaires très et trop gourmands. sortez de la bourse et les comptes seront au vert!

  • Comme d'hab le 09.01.2019 13:31 Report dénoncer ce commentaire

    Une bonne restructuration et on peut augmenter le salaire du CEO.

  • ouverture le 09.01.2019 14:20 Report dénoncer ce commentaire

    proximus a peur d'un nouveau arrivant sur le marché belge... non mais il est plus que temps que le marché belge ouvre ses portes vu le prix des abonnement etc...

Les derniers commentaires

  • Indépendant le 10.01.2019 09:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui ça craint pour les employés de Tango, ils sont en sursis de quelques jours peut être !

  • red taz le 10.01.2019 08:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bien dit,et la vitesse internet n'est plus au rdv.trop cher en plus

  • ouverture le 09.01.2019 14:20 Report dénoncer ce commentaire

    proximus a peur d'un nouveau arrivant sur le marché belge... non mais il est plus que temps que le marché belge ouvre ses portes vu le prix des abonnement etc...

  • Valse chez Tango le 09.01.2019 13:55 Report dénoncer ce commentaire

    Et le tout nouveau bâtiment de Bourmicht qui n'est même pas encore achevé... Bonne chance aux salariés.

  • Comme d'hab le 09.01.2019 13:31 Report dénoncer ce commentaire

    Une bonne restructuration et on peut augmenter le salaire du CEO.