Au Luxembourg

03 avril 2020 09:00; Act: 03.04.2020 11:40 Print

Des délais accordés pour soulager les entreprises

LUXEMBOURG - Face à la situation de crise liée au Covid-19, la banque BGL BNP Paribas a déjà constaté des centaines de demandes d'entreprises pour des moratoires sur crédits.

storybild

BGL BNP Paribas s'est organisée en cette période délicate. (photo: Editpress/Upload)

Sur ce sujet
Une faute?

BGL BNP Paribas a publié jeudi ses résultats financiers pour l'exercice 2019 (lire encadré), après son assemblée générale où les votes se sont faits à distance. La banque luxembourgeoise, lors d'une conférence de presse téléphonique, a appuyé ses propos sur la situation de crise sanitaire qui met aussi les établissements de crédit sous pression.

«Toutes les banques doivent jouer un rôle majeur pour mettre en œuvre les mesures gouvernementales», a lancé Geoffroy Bazin, président du comité exécutif. Si les mesures de soutien aux entreprises promises par l'État - comme les prêts garantis à hauteur de 85 % - arriveront une fois le processus législatif achevé, BGL BNP Paribas constate déjà des besoins sur le terrain.

Amortir sur la durée

«Nous avons déjà accordé plusieurs centaines de moratoires (NDLR: des délais de paiement) pour soulager les entreprises, surtout les plus petites, qui en ont besoin. On peut alors mettre en place un pont de trésorerie qui sera ensuite consolidé par les garanties», échelonne Anne-Sophie Dufresne, directrice banque des entreprises. Et d'anticiper: «On regardera pour chaque entreprise ce qu'a coûté la crise et comment cela pourra s'amortir sur la durée. Il faudra être très vigilant sur l'endettement, même pour celles qui ont de bonnes liquidités. Il y a des cas où les actionnaires devront mettre une aide pour éviter que des entreprises ne soient trop fragilisées».

Pour les particuliers, une quinzaine d'agences restent ouvertes pour des opérations «urgentes et indispensables», sur rendez-vous. Le reste se traite par téléphone ou en ligne. Sur 2 400 employés, 800 sont en télétravail, 450 répartis sur plusieurs sites, 700 en dispense et 200 en congés pour raisons familiales.

(L'essentiel/ Mathieu Vacon)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • bonsens le 03.04.2020 09:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi je vais soulager ma vessie tout de suite

  • le canard enchaîné le 03.04.2020 11:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les lois sont faites par des notables

  • titi le 04.04.2020 18:59 Report dénoncer ce commentaire

    c'est du grand n'importe quoi.....on ferme les chantiers un vendredi et lundi ils sont tous en faillites....et demandent des moratoires

Les derniers commentaires

  • titi le 04.04.2020 18:59 Report dénoncer ce commentaire

    c'est du grand n'importe quoi.....on ferme les chantiers un vendredi et lundi ils sont tous en faillites....et demandent des moratoires

  • bonsens le 04.04.2020 02:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous devez demander 1 an de délai

  • le canard enchaîné le 03.04.2020 20:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les religions sont riches.. les états ruinés iront chez elles

  • Phi le 03.04.2020 16:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il n‘y a plus quelque chose qui fonctionne encore après corona, ceux qui on survie vont mourir des suites économic.

  • bingo le 03.04.2020 12:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @lux57 : avez-vous perdu tous les 2 votre emploi en l’espace de 2 semaines ?

    • @bingo le 03.04.2020 16:07 Report dénoncer ce commentaire

      C'est vrai que c'est étrange... Soit ils sont en intérim (et dans ce cas chapeau d'avoir pu obtenir un crédit) et n'ont plus de travail, soit en CDD-CDI et donc confinement/congés familial exceptionnel/chômage partiel... Du coup dans ce dernier cas, leurs revenus ne sont pas tombés à 0 à cause de la crise et la banque n'a pas vu la demande de report comme légitime...