Aux Pays-Bas

26 mai 2020 11:45; Act: 26.05.2020 12:03 Print

Des employés bloquent l'entrée de Tata Steel

Des employés bloquaient, mardi matin, l'entrée du site de Tata Steel aux Pays-Bas, pour protester contre le départ du président du directoire de la branche néerlandaise.

storybild

M. Henrar était apprécié des employés du site de Ijmuiden, où le géant indien possède d'importants hauts fourneaux, notamment en raison de son attitude suite à l'annonce d'un plan de restructuration qui prévoyait la suppression de 1 600 postes aux Pays-Bas. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Des employés bloquaient, mardi matin, l'entrée du site de Tata Steel aux Pays-Bas, pour protester contre le départ du président du directoire de la branche néerlandaise. du géant indien de l'acier, qui emploie 9 000 personnes dans la région d'Amsterdam. «Nous ne laisserons pas notre entreprise être détruite! Action sauvage de la part du personnel de Tata. Toutes les portes d'entrée de Tata Steel à Ijmuiden sont bloquées», a déclaré sur Twitter Gerrit Idema, membre du comité d'entreprise.

Tata Steel Europe (TSE) avait annoncé le 18 mai le départ, «d'un commun accord», de Theo Henrar, président du directoire de la branche néerlandaise, un poste qu'il occupait depuis 2008. M. Henrar était apprécié des employés du site de Ijmuiden - où le géant indien possède d'importants hauts fourneaux - notamment en raison de son attitude suite à l'annonce d'un plan de restructuration qui prévoyait la suppression de 1 600 postes aux Pays-Bas.

Tata Steel Limited, après sa fusion avortée avec ThyssenKrupp, avait annoncé en novembre son intention de supprimer jusqu'à 3 000 emplois en Europe pour faire face à la faible demande d'acier, qui s'était aggravée avec le conflit commercial sino-américain. M. Henrar avait convenu d'une garantie d'emploi avec les syndicats néerlandais, stipulant qu'il n'y aurait pas de licenciements avant octobre 2021. Les employés de la branche néerlandaise estiment que M. Henrar a été poussé vers la sortie.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Oulaa c'est la CGT qui va pas comprendre le 26.05.2020 13:03 Report dénoncer ce commentaire

    C'est pas dans tous les pays de l'UE qu'on verrait cela ... Bloquer un site pour que le patron reste ...

  • CCN le 26.05.2020 16:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J’espère que les spécialistes de la grève en France comme la CGT / Cfdt et autres regardent

  • Great le 27.05.2020 08:11 Report dénoncer ce commentaire

    Les "grands" (par le talent managérial et le sens du compromis) patrons sont rares donc quand on en trouve un, je comprends que l'on veuille absolument le garder le plus longtemps possible. D'autant que là, ils savent que maintenant le nouveau directeur aura pour rôle de supprimer plusieurs centaines d'emplois alors que l'ancien se serait défendu bec et ongles pour éviter ces pertes de postes aux Pays-Bas.

Les derniers commentaires

  • pep le 27.05.2020 08:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sauf que là le patron ? Est en conflit avec PIUR GARDERdes emplois pas pour les détruire

  • Great le 27.05.2020 08:11 Report dénoncer ce commentaire

    Les "grands" (par le talent managérial et le sens du compromis) patrons sont rares donc quand on en trouve un, je comprends que l'on veuille absolument le garder le plus longtemps possible. D'autant que là, ils savent que maintenant le nouveau directeur aura pour rôle de supprimer plusieurs centaines d'emplois alors que l'ancien se serait défendu bec et ongles pour éviter ces pertes de postes aux Pays-Bas.

  • AFC le 26.05.2020 19:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comment !! Mittal , c’est pas le grand Boss ??

  • CCN le 26.05.2020 16:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J’espère que les spécialistes de la grève en France comme la CGT / Cfdt et autres regardent

  • Oulaa c'est la CGT qui va pas comprendre le 26.05.2020 13:03 Report dénoncer ce commentaire

    C'est pas dans tous les pays de l'UE qu'on verrait cela ... Bloquer un site pour que le patron reste ...